Agip-ologie

Ouais Youhou, enfin un nouvel article tiré de mes aventures trépidantes sur le chemin du boulot !!!

Ce matin, sur la rocade de Bordeaux, alors que mon cortex carburait un max pour savoir si il fallait que je me place à gauche, au milieu ou à droite, les yeux ont légèrement quitté la route pour se poser sur la station service de bord de route.

Pour les connaisseurs, je parle de la station avant la sortie de Talence sur la voie intérieure : Dans un espace ridicule, ils ont réussi à caser une station, une cafétéria, un marchand de brioches, un parking et tout ça protégé par une muraille de béton. Le fournisseur en Hydrocarbure de ce lieu de villégiature est la Société Agip. De ce que je me souvenais, c’est un peu l’équivalent italien de Total.

Mais ce qui a particulièrement attiré mon attention cette fois-ci, c’est la particularité de leur logo, une espèce d’animal noir mi chien mi lion qui crache des flammes rouges sur fond jaune. Je n’avais jamais fait gaffe (où alors ci mais je ne m’en souvenais plus) mais la bestiole n’a pas le nombre de pattes réglementaires. Après vérification, elle en a en fait 6 comme le montre le logo à droite.

Encore plus rigolo, c’est toute l’histoire qu’il y a derrière ce logo (comme souvent) et le pourquoi des 6 pattes.

 

En 1952, AGIP organisa un grand concours populaire pour choisir son nouveau logo. il y eut 4000 réponses et il fallut 14 séances au jury composé de personnalités italiennes  de la culture et de l’art pour choisir le gagnant : cet espèce de Chien héraldique crachotant. La véritable explication de ce dessin ne sera jamais possible car l’auteur véritable inscrit sous un prête nom ne fut connu qu’après la mort de celui ci : Luigi Broggini, un sculpteur et designer italien mort en 1983.

Il faudra se contenter de l’explication officielle de la marque : « les six pattes de cet animal imaginaire représentent les quatre roues d’une voiture et les deux jambes de son conducteur. Symbiose entre la machine et l’homme, ce centaure moderne incarnerait l’idée de vitesse associée à ce mode de transport. » Fascinant non ?

Bien sûr cette explication ne satisfera pas grand monde et chacun ira de sa petite théorie : mythologie grecque ou africaine, légende locale, résurgence de la louve de Romulus et Rémus. Et pourquoi pas une explication mathématique de ce genre ?

 

Depuis les années 50, le logo a subi très peu de modifications à part un petit dépoussiérage pour réduire sa longueur.

 

 

Pour l’anecdote, il existait un pendant félin pour la distribution de Gaz mais celui ci a disparu depuis. C’est marrant combien il rappelle un pokemon.

 

 

c’est fini !!!!

 

Un petite partage 🙂Share on Facebook5Share on Google+2Tweet about this on TwitterPin on Pinterest2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *