Catalogue de l’horreur de Noël 4

Depuis tout petiot, je suis un grand Fan des Lego. Je n’aimais pas les playmobils trop limités à mon goût. je n’avais pas non plus accroché avec les Mécano, trop compliqué. pour ce dernier, c’était aussi que ça rentrait dans la liste des jouets par procuration : c’est le papa qui jouait avec.

Depuis pas mal de temps, on aperçoit dans certaines enseignes, des ersatzs des boites de lego traditionnel, pompant avec plus ou moins d’exactitude la forme et la couleur des boites originales. Je n’avais que mépris pour ces pales copies et j’imaginais fièrement que la justice saurait un jour bannir ces vils imposteurs des rayons des magasins pour protéger notre belle jeunesse si souvent dévoyée par ces articles misérables.

Il était impensable que cette brique multicolore aux lignes rectilignes si savamment découpées ne soient pas considérée comme patrimoine immortel de l’humanité et ainsi protégée de la horde des miséreux ateliers extrême orientaux conspirateurs déversant leur plastique cancérigène dans les tiroirs des meubles Ikéa de nos enfants.

Bin en fait si. Brevet il y a mais il est tombé dans le domaine public. Ils datent tous de la fin des années 60. Mais au fur et à mesure, les dates de propriété sont arrivées à leur terme et rien n’interdit des concurrents à proposer des blocs de construction équivalents. La marque conserve la propriété du nom Lego et du Logo et c’est tout.

Si préalablement, la compagnie avait pu lutter contre la contrefaçon (le plus célèbre étant la marque 0937, soit LEGO à l’envers), elle n’a pu rien faire pour s’opposer à la commercialisation de produits concurrents comme les MEGA BLOCKS, ces briques géantes que j’ai moi même acheté à mon fiston. Il y en a d’autres : Abrick, Polybric…

La marque pour continuer sa position de leader peut s’appuyer sur plusieurs avantages :

– une renommée internationale et bien établie

– un argument de qualité indéniable (même si la concurrence s’améliore)

– des licences exclusives (star wars, harry potter,etc)

Elle essaie aussi de développer ses propres univers : Ninjago, Alien conquest.

Par contre j’ai été sidéré d’apprendre qu’il y a un domaine sur lequel elle ne peut pas lutter. C’est en cherchant des informations sur la marque concurrente SLUBAN que j’ai appris que Lego s’interdisait de proposer des jouets qui allait à l’encontre de son éthique. Par exemple, les jouets militaires sont bannis chez Lego. Vous ne trouverez pas de chars, de lance missiles ou de mines anti-personnelles en brique.

Les petits malins de chez  SLUBAN ont vite repéré le filon et propose toute une série de produits belliqueux (et de qualité pas trop pourrie) : et que je te propose du canon anti-aérien, du bon gros auto-mitrailleur et du char d’assaut.

Comme qui dirait, c’est de bonne guerre.

 

quelques sources :

http://lecercle.lesechos.fr/le-cercle-entrepreneur/juridique/221132440/lego-la-protection-du-brevet-ne-peut-etre-prolongee-par-u

http://www.laboiteverte.fr/les-premiers-brevets-de-jouets-devenus-celebres/

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.