Archives de catégorie : Actualités

Dégrippage du site : Etape 2

Après une semaine les mains dans le cambouis du serveur et quelques échanges avec mon hébergeur, il a bien fallu se rendre compte d’une chose : j’étais obsolète, bloqué dans une configuration cacochyme et pleine de calcaire.

Ni une ni deux, j’ai investi dans une nouvelle formule m’assurant plus de Puiiiisssance !!!!! Pour un intérêt plus intellectuel que véritable. N’ayant pas pour ambition d’ouvrir une bourtique d’e-commerce pour Noël, mes besoins en bande passante se limitent en général à celle d’une session du feu Minitel

Ceci dit, c’est quand même avec une larme que j’admets que c’est quand même la classe : une interface C-panel digne des grands, des options par centaines (que je n’utiliserai pas bien entendu). De quoi passer des nuits blanches et planter le site de mille et une façons.

Continuer la lecture de Dégrippage du site : Etape 2

Un Lundi comme pas permis : Courage Fillon

Il y a des lundis où on se réveille avec un mal de crâne, une cystite ou un contrôle fiscal.

Et parfois on se réveille avec un candidat légitimé par la droite qui ressemble à un similo Bizarro. Pour ceux qui ne connaissent pas, Bizarro est un clone de superman tout en étant son total opposé.

François Fillon est le Bizarro parfait des idées de progrès social : il est pour virer des gens pour faire baisser le chômage. Il est pour un rapprochement avec l’idéal démocratique de la Russie. Il est pour que les gens bossent plus pour relancer l’emploi.

Il porte une telle joie en lui que s’il est élu, on pourra être sûr que le réchauffement climatique sera de l’histoire ancienne.

Continuer la lecture de Un Lundi comme pas permis : Courage Fillon

Mais que voulez-vous

editoC’est pas joli joli je sais. 

L’activité du blog est au point mort. C’est plutôt bon signe, ça veut dire que je n’ai pas d’idées noires

Néanmoins,ma vie n’est pas pour autant aussi plate qu’une feuille Canson A4…

J’ai lu quelques livres sans vraiment avoir envie d’émettre une critique

J’ai même eu des idées d’article. Mais je me fais toujours avoir dans le processus créatif. Les idées me viennent toujours dans des endroits incongrus où je n’ai pas le temps de les noter. Et inévitablement, je les oublie. Pourtant c’était des super idées…. C’est le seul souvenir que j’en ai : des articles qui auraient surement changé la face du monde, qui auraient fait exploser l’affluence du site, m’auraient dressé sur l’autel d’un Dieu Vivant en m’assurant une train de vie confortable pour le restant de mes jours.

Mais voilà, c’est loupé, que dalle, rien sous le coude…..

Le seul événement est l’achat d’une guitare électrique. Mais je n’en parlerais pas avant d’avoir dépassé le stade du bling et du blang sur les cordes. Apprendre à en jouer relève du même niveau de difficulté qu’être largué au milieu de la forêt amazonienne pour construire un pont avec des ouvriers chinois bègues : un abime d’incompréhension….

Pour me rattraper, je vais faire une petite critique du dernier bouquin que j’ai lu… Allez on y croit 🙂

 

 

Un Edito juste en passant

Un petit mot pour dire que ce blog n’est pas mort car n’est pas mort ce qui à jamais dort et…. Bon bref.

Je vais toujours au ciné, je lis des livres, je vois des trucs et écoute du tugudu. L’envie d’ajouter un avis sur l’amoncellement de ce qu’on peut déjà trouver ne me paraît pas vraiment prioritaire.

Mais déjà l’once de quelques idées trainaillent en ricochet dans mon cortex mais manquent de substance….

Une exemple parmi tant d’autres : les villages médiévaux…. Vous voyez de quoi je cause? Je parle de ces bleds que tout le monde a pas loin de chez soit, qui vous organise leur marché médiéval, leur foire médiévale, leur kart médiéval,etc.

Il suffit qu’on trouve trois ruines branlantes pour que l’idée d’appâter le touriste crédule germe dans l’esprit d’un maire ou d’une association loi 1301.

Plus on avance dans le temps, plus le nombre de villages médiévaux augmentent comme un quasi remède à la crise… Que va t-il se passer quand le marché sera saturé et qu’il faudra se démarquer du patelin boueux d’à côté. Poussera t-on le concept jusqu’à lever une armée de gueux pour faire le siège de ce vil village qui nous détourne le trafic de cars d’allemands en short. Est ce que cela va relancer le marché de l’huile bouillante et de l’arbalète?

 

Question encore plus retors : le village médiéval est-il l’oeuvre d’obscurs visionnaires?

Je m’explique : remontons en 1236, village de saint Croissy les ouglades, place de l’église à 12h37. Le bailli du coin discute avec le bourgmestre.

« faudrait penser à dégager les baraques de la rue des tonneliers, c’est tout pourri, ça pue la pisse de lépreux et en plus personne ne veut y habiter : ça fait trop 12ème siècle…. Avec mes hommes, on pète tout ça et on construit des belles maisons à colombages comme on sait faire… »

« Surtout pas malheureux, on ne détruit rien!!! Ca va prendre de la valeur comme ma collection de sesterces. D’ici 800 ans, on aura un quartier médiéval typique et les germains en short se bousculeront pour visiter !!! »

Bon faut que j’aille quelque part….

 

 

 

 

L’Edito du 1er Lundi de L’année

editoSi l’année qui vient est à l’image ce ce Week-End, ce sera triste et gris. De toute manière, tout le monde le dit : on va en chier : chômage, pollution, crise… Mais pas de fin du monde, c’est déjà ça..

A moins de devenir ministre en Russie comme certains, on n’a pas d’autres solutions que de regarder le journal de 13h de TF1 pour se donner l’impression qu’on vit dans un monde merveilleux d’artisans sympathiques, de clochers chantants et de rémouleurs de sabres laser.

Mais il faut être optimiste et se dire qu’on aura quand même quelques plaisirs qui nous attendent encore cette année : de bons livres, de bons films, de la bonne musique, de la bonne rencontre et du bon pain perdu. Tout ça bien sûr se paie et les sous-sous ne suivent souvent pas. On va pas se leurrer, on va grappiller un peu en téléchargeant illégalement et réserver les sesterces qui trainent à ceux qui le méritent.

En parlant de musique et bouquins, il est intéressant  de constater combien la société de consommation est retors. Dans les années 80, quand les grands groupes comme la FNAC, Virgin et autres grandes surfaces ont commencé à ouvrir leur temple de la consommation, on a crié à la mort des petites librairies et disquaires. Ce fut d’ailleurs le cas dans un premier temps.

Et pourtant 30 ans plus tard, ce sont quelque part ces petites entités qui s’en sont sorties le mieux :

D’un côté des mastodontes qui ont mal négocié le virage de la crise et d’Internet avec en parallèle des loyers de plus en plus chers du fait de leur implantation en centre-ville. On comprima les effectifs, on mit du vigile et on réduisit le choix au profit d’un site Internet plus florissant.

De l’autre, des boutiques gérées par des passionnés avec des lecteurs fidèles. On organisa la résistance à travers des coopératives d’achat et un maillage à travers des associations et des événementiels. Ils firent venir des auteurs, s’ouvrirent à de nouvelles opportunités (Mangas, Para-BD, livre d’enfants) et, ma foi, se démerdèrent à moins s’augmenter.

C’est ainsi que la librairie BD de Bayonne est toujours là alors que les Virgin et Fnac ouverts à Côté sont en train de fermer.

Voilà encore un phénomène de micro-résistance qui s’organise, une économie de la débrouille qui se superposent à notre superstructure économique. Je vous renvoie à un très bon article là dessus sur ce thème.

C’est là que réside l’espoir : dans les gens et leur intelligence.

 

Bonne semaine 🙂

 

Il fut un temps où j’écrivais un truc le lundi

editoJ’aurais presque envie de dire que mon quotidien s’éclaircit mais avec le temps pourri actuel, je ne suis pas crédible.

Mais deux événements notables m’ont donné envie de reprendre la plume.

Le premier est que le compteur à droite sur ma lecture en cours a bougé. Ce Week-End , j’ai lu pratiquement 40 pages!!

Je lis en général par période passant de boulimie à diète complète. Serait-ce le prémisse à un redémarrage? Je pense plutôt que des livres foncièrement plus intéressants s’accumulent au portillon. Ce dernier livre de Wilson est décevant, presque autant que celui d’avant.

Le second événement n’existe pas. C’est juste pour faire une figure de style et rajouter une phrase inutile (un article ?).

Sinon, l’actualité, on est tous pareil : on a eu droit jusqu’à la nausée aux images de la tuerie de l’école de Newton : nausée pour l’horreur du drame, nausée pour les images voyeuriste en boucle sur les chaines d’info en continu.

Au final, il restera juste une impression de déjà-vu qui réapparaîtra l’année prochaine au moment du prochain massacre.

Le problème des armes aux Ztazunis, c’est un peu comme le conflit israélo-palestinien, le Tibet, le réchauffement climatique : on est bien conscient que ça fait un moment qu’il y a un problème. Mais c’est un tel bordel qu’on sent que c’est plus simple de faire comme si de rien n’était. On fait juste un petit « ah lala » de temps en temps et on passe à autre chose.

De toute manière, le drame de Newton c’est :

Version NRA : à cause de l’interdiction des armes à l’acole

Version Cul béni : à cause de l’interdiction de Jésus à l’école.

Version Famille de France : à cause des jeux vidéos.

Interdire les armes c’est modifier l’ADN du pays du Western, d’Al capone et Inspecteur Harry : Impossible.

 

Pour le reste, je suis en phase d’apprentissage Papa Poule (mon dieu, réminiscence d’un vieux souvenir !!!). Une fois que le rodage sera pleinement effectué, on devrait arriver à tirer quelques trucs intéressants de ce blog (au moins pour moi)

 

Bonne semaine

L’Edito du Lundi Gris

En une semaine, on passe du chaud beau au froid pas beau au pas beau chaud avant le très froid pas beau et pas chaud

C’est un peu comme l’UMP : on est passé du petit nabot au grand facho (colat…).

En attendant mon horizon indéfini ne s’éclaircit pas vraiment. Je vivote pas mal, dessine peu, écris peu.

J’ai juste tout le loisir de démonter mes cabanes de jardin le Week-end pour faire place à l’extension de ma maison… Ce qui me permet de découvrir toutes les manières de tenir une scie pour scier la planche en même temps que ma main : Aïe.

Ce n’est pas pour autant que je ne fourmille pas d’idées ou que j’ai arrêté la folie dépensière en matière de matos, livres ou autres fariboles

Je m’occupe l’esprit comme je peux en imaginant quelques idées de dessins. Ce sont surtout les cloportes qui m’occupent en ce moment. Ces petits crustacés terrestres m’ont toujours fasciné de par leur carapace et leur manière si prompte à se mettre en boule. On verra si l’envie ira plus loin que quelques croquis qui s’amoncellent sur mon bureau.

L’automne, c’est aussi la reprise des séries avec Dexter, The Mentalist et Fringe. Il y a aussi Revolution, la nouvelle série de JJ Abrahams. Après trois épisodes, je trouve ça plutôt pas mal malgré de mauvaises critiques sur les blogs spécialisés

En parlant de Blog :

– Je viens de finir la blogosphère de Bastien Vivès : Bon sang, combien il voit souvent juste. J’en reparlerai surement.

– J’avais commencé à écrire un article sur le monde merveilleux des poids lourds mais son intérêt s’est amenuisé au fur et à mesure de son écriture. Il me reste au moins à vous causer de ma liseuse Kindle, et de « Voisins du troisième type » que je suis allé voir au cinoche.

Mais bon, ça peut-être, surement ou jamais. On verra bien….

 

 

L’Edito du Lundi

Hello

J’ai un peu déserté le site dernièrement pour des raisons personnelles qui ne me laissent ni le temps, ni le courage d’écrire pour le moment.

Je n’enterre pas pour autant ce site, qui malgré son aura proche de l’ampoule grillée, reste pour moi une manière agréable d’écrire, de partager et de me bouger le cul.

Les vacances approchant, j’espère trouver le temps et l’envie de retrouver le rythme d’antan.

En terme de lecture, je bloque toujours sur le même livre.

Je n’ai pas vu de film dernièrement

Et les séries… Bin c’est l’été

L’idée me trotte de faire une petite BD mais faut que ça murisse.

En conclusion, le moteur cale. J’espère repartir après une bonne révision

 

A plus

L’Edito du Lundi

Bonjour,

c’est n’importe quoi, je fais rien et pourtant ce n’est pas comme si je ne pensais rien, ne regardais rien ou autre chose sans intérêt.

Mais J’ai plus la tête dans des projets de travaux que dans les méandres du blog

Alors trêve de bavardage : voici à la suite de cet édito light, les avis light, les critiques light de tout ce que je n’ai pas dit.

 

Commençons par les films

Underworld awakening : à l’instar de Resident Evil, on trouve toujours une occasion de prolonger l’aventure à coups de flashback, de progéniture avarié ou saut temporel. Après un premier film qui était ce qu’il était et une piètre suite, voici que tombe le dernier opus. Après le bond dans le passé, le bond dans le futur. Notre héroïne de vampires se réveille 30 ans plus tard dans un monde qui a éradiqué les Lycans et les vampires. Ca coûte moins cher en figurants. Elle se retrouve par contre affublée d’une fille tout droit sortie de l’exorciste quand elle s’énerve (genre peau avariée). Si ça n’a rien d’exceptionnel, je le trouve plus regardable que les deux films précédents, mieux construit et moins brouillons. Par contre au niveau de l’animation des bébêtes à poil, on croirait plus de l’anim image par image que de la synthèse : une restriction de budget?

Comme il se doit tout finira par une boucherie et un cliffhanger histoire de faire une suite : 5/10 (canapé), 9/10 (EFS)

 

 

Le Clash des titans : on prend les mêmes et on recommence : ce film comme le précédent n’est qu’un festival de fausses barbes et de bons sentiments culcul la praline : fiston est fâché avec papa, papa est fâché avec frangin, le frère jalouse son demi-frère (qu’a même pas de super pouvoir, le nul). Et pendant ce temps Grand-Père (Cronos) est en taule et voudrait bien zigouiller tout le monde. Samuel Worthington gagne encore la palme du visage le moins expressif au monde : la colère, la joie, la peine donne lieu à un léger rictus de la bouche mais surement pas plus. De toute façon, on a tout mis dans les effets spéciaux et le popcorn. D’ailleurs, pour bien vous faire comprendre que le film est nul : y a pas Mouloud. C’est maintenant une certitude : le genre Peplum est définitivement mort : 4/10 (licence d’histoire), 8/10 (fan de pétard mammouth).

 

 

 

ah une BD aussi

Invincible tome 7 : Mars attaque : Cette BD est toujours aussi plaisante entre loufoquerie de super héros, invasion zarb et les les états d’âmes du jeune Grayson tenaillé entre ses devoirs de super héros et sa vie sentimentale de « simples humains ». je vous renvoie à la critique du tome précédent pour vous rappeler tout le bien que j’en pense

L’Edito d’on sait plus trop quand

Bonjour,

Désolé tout ça pour le manque d’assiduité actuel de l’auteur ce billet. Autant en terme de lecteurs, il n’y a rien d’anormal à sentir des courants d’air dans les couloirs, autant j’arpentai vaillamment jour après jours les allées de ce blog.

Mais là, ces derniers temps, j’ai un peu laissé tomber, je l’avoue et ce pour plusieurs raisons:

– pas mal de projets perso en cours qui me prennent du temps : extension de la bicoque, réparation de la bicoque.

– Plus de jours avec du vrai beau temps qui me tente plus à migrer du côté du hamac.

– une actualité particulièrement tournée vers les élections, ce qui fait que tout est dit un peu partout et plusieurs fois.

– Un petit sentiment de lassitude à maintenir un site lu par pas grand monde si ce n’est que par moi-même (à un ou deux potes près).

 

Tout ça fait que chaque jour, je repousse l’éventualité d’un article. Pourtant, depuis une semaine, j’ai vu des films, lu des bouquins et réfléchi à des problèmes existentiels. Tout cela s’accumule dans un coin de ma tête comme un tas de factures impayés.

Mais il se pourrait que cette semaine soit l’occasion de repartir sur des bases saines et cet édito en est le marqueur

C’est pas comme si je m’intéressai à l’Euro en plus…

 

L’Edito du Lundi (un vrai, fait le lundi et écrit à l’arrache comme il se doit)

Bonjour,

Je voudrais profiter de cet édito pour dénoncer un phénomène qui dure depuis pas mal de temps : le Québec

Depuis un certain nombre d’années, la belle province nous fournit en chanteurs à voix insupportable : Comme certains sont élevés au pal, la France est nourrie aux chanteurs braillards qui finissent de toute manière à chanter du Goldman.

A part Charlebois qui a eu l’idée de vouloir repartir à Montréal, tout un cheptel s’incruste années après années : Isabelle Boulay, Céline Dion, Linda Lemay, Coeur de Pirate, Diane Tell,etc.

Jusqu’ici, on pouvait survivre, il suffisait d’éviter certaines radios et les émissions de Drucker pour ne pas s’agacer de cet accent insupportable.

Oui, Je ne serai pas de ceux qui s’émerveillent du phrasé si particulier des indigènes d’outre atlantique. Qu’il passe à l’anglais, ça nous évitera de comprendre les paroles lénifiantes de leurs chansons. En ce qui concerne le Québec, pas de Cartier !!!

Non content de nous abreuver de leurs tares vocalisantes, les voilà qui nous envoient dorénavant leurs cannibales !!! Après le Garou, le zombi !!!

Alors qu’après tout, cet homme n’a fait que ce que nous faisons quand on a la flemme de se faire à manger :  il a commandé un chinois.

 

Le seul point de contentement que je trouve à tout cela, c’est que cette année nous avons quand même réussi à rééquilibrer nos échanges avec le Québec en exportant un de nos produits phares : les feignants d’étudiants.

Bonne semaine

 

 

 

L’Edito du Mardi du Lundi de pentecôte que je ne travaille pas suite à un accord de branche correspondant au secteur d’activité de mon entreprise

Bonjour,

C’est avec une joie non dissimulée que j’ai profité de mon lundi de pentecôte hier.

D’une manière générale, ce fut le cas de beaucoup de monde

Pour les quelques qui ont travaillé, je ne sais pas si le jeu en valait la chandelle. J’étais en vadrouille à bordeaux hier et j’ai constaté que des boutiques étaient ouvertes. Néanmoins, je ne pense pas que les salaires dépensés pour ce jour soient compensés par l’activité commerciale étant donné le désert qui régnait dans ces magasins.

Sinon comment étayer ce magnifique Edito avec des sujets frôlant le coma de l’intérêt.

– J’ai planté mes tomates.

– J’ai rempli ma déclaration d’impôt….

Sinon, j’ai rencontré mon jeune voisin fan de Techno Hardcore qui avait eu la gentillesse de m’instruire sur le genre en foutant ses basses à fond jusqu’à 6h du matin il y a quelques semaines… J’avais tenté une approche amicale cette nuit là en venant toquer à coups de tatanes dans sa porte. Hélas, son appartement s’étant mué en énorme caisse de résonnance, le son provoqué par mon pied a atteint son oreille interne avec la force d’un pet de mouche.

Je n’avais pas appelé les flics ce jour là car je privilégie le dialogue et aussi que je ne me rappelle jamais quel numéro appeler…

Samedi soir, entendant vers 19h les premiers soubresauts d’un poum poum sourds annonciateur d’une nuit agitée, j’ai pris mon courage à demain pour aller au devant d’un futur quiproquo. Bien que cette personne soit juste derrière ma maison, il me faut faire un ample tour de quartier avant de franchir la lourde porte de son préau.

La première vision me confirmait immédiatement que c’était bien parti pour un festival de cardiologie en mode bersek.

Me tournant le dos, un individu triturait une console de mixage bon ton, deux énormes enceintes l’entourant. Il était temps pour moi de réagir. Tout de suite, j’adoptais une attitude pacifique faite de compréhension et d’autoritarisme de velours

– salut les Kids, alors on fait la teuf en écoutant du David Guetta. Moi aussi, j’ai été jeune et je n’hésitais pas à faire râler mon entourage en me servant de mon orgue bontempi. J’avais une cassette de Pump up the volume et une compil de Hip-Hop que je montais à donf avec le bouton Surround enfoncé pour amplifier les graves. Vous avez quoi comme cassette, des chrome? Parce que Metal, c’est de la merde. Le plus dur c’était de régler les equalizer. Fallait bien savoir les ajuster même si franchement ça changeait que dalle. Je te fais une copie rapide si tu veux?

Bon bref, ils ont vite vu qu’ils avaient à faire à un connaisseur et ils ont remballé leur matériel. Dans un geste de mec sympa et cool, je leur ai laissé mes disquettes Atari St où j’avais mis mes meilleurs compils de démos 8 bits avec une reprise de la musique du flic de Beverly Hills.

J’aurais pu tomber sur pire un fan de Metal

 

Bonne semaine!!!