Archives de catégorie : Ailleurs

Bunker à l’ouvrage

Un truc incroyable que j’ai découvert grâce au blogueur Kek en vadrouille en Albanie.

en 1945 Enver Hoxha accède au pouvoir en Albanie. Il y instaure un régime communiste tendance stalinienne pure et dure. Il restera au pouvoir jusqu’à sa mort en 1985. parano au dernier degré, le régime se méfie des occidentaux et à partir des années 50 des autres pays soviétiques.

C’est dans cette ambiance sereine qu’il décide de couvrir le pays de Bunker pour protéger le fier peuple d’Albanie. Le calcul est simple : un albanais, un bunker….

Dès les années 50, on met au point un prototype pouvant résister à l’obus d’un char. pour bien motiver l’ingénieur en chef du projet, on le met dans le bunker pour vérifier que le cahier des charges est bien atteint : Boum!!!

Une fois le petit nid d’amour défini, on va pendant 40 ans en couvrir le pays. On estime que cela a couté au final aussi cher que deux lignes Maginot en utilisant trois fois plus de béton. Le plus dramatique est que tout ce pognon aurait pu être utilisé en nourriture et en vrai logement. mais en matière de sécurité, on ne regarde pas à la dépense !!!

Au final, le pays fut truffé de 800 000 Bunkers !!!

Bien sûr, tout ceci ne fut d’aucune utilité à l’époque et en a encore moins de nos jours. certains ont été recyclés en bungalows touristiques, en resto ou en niches pour le chien.

Un peu comme nos chers blockhaus de la côté atlantique, ils font partie du paysage albanais. je suis quasiment sûr que certains ont du être vendus à l’international…

 

 

Pour ceux qui veulent en savoir un peu plus : le site concrete-mushroom a pondu un super document que vous pouvez télécharger.

Un film a même été consacré à cette histoire : Kolonel Bunker

 

En dehors de ces petits blockhaus, l’Albanie est truffée de bases militaires comme celle de Porto palermo

 

 

 

 

 

Share Button

Mascaret

Chaque année, le mascaret de la Gironde fait figure de maronnier incontournable des informations régionales. Et c’est parti pour le témoignage des figures locales, des touristes de passage et des nombreux zozos qui se délectent du bouillon marron et radioactif du fleuve aquitain.

C’est le ballet inévitable des longboards, des bodyboards, des boboards (ah non …).

Mais franchement quand on y regarde de plus prêt, c’est diablement peu excitant non? Bon si un peu je l’admets. Si on me le proposais, j’irais certainement rejoindre le gros des troupes.

 

 

Mais une fois de plus la contrefaçon a fait son chemin. Un mascaret, ça coûte cher en charges patronales. C’est pourquoi il a été délocalisé en Chine ou des millions de travailleurs s’évertuent à gigoter dans l’eau pour un résultat autrement plus impressionnant.

 

Share Button

Bouzloudja

Derrière ce doux nom qui fait plus penser à une recette de Casimir, se cache une charmante bourgade de Bulgarie perdue au milieu de rien. Le côté incongru de cet endroit, c’est qu’il est l’emplacement d’un de ces monuments de l’ère communiste ou la magnificence bétonnée rivalise avec le mauvais gout le plus prononcé.

Ce n’est peut pas vraiment Casimir mais plus une représentation de la base de Goldorak ou d’un vaisseau des envahisseurs de le série V.

Avec la chute des régimes communistes, ce bâtiment s’est lentement détérioré. Autrefois ornées de fresques gigantesques en mosaïques à le gloire du communisme, il a été vandalisée à plus d’un titre.

Tout d’abord il a morflé suite à la chute du régime avec une destruction systématique des symboles du passé honni.

Ensuite ce fut le tour des pillards de piquer tout ce qui avait de la valeur avec un lent décorticage des mosaïques

Et pour finir ce sont juste les dégradations du temps et des quelques actes gratuits.

C’est toujours étrange de s’imaginer ce genre de monument un peu fou perdu au milieu de nulle part avec un destin aussi funeste. Il est presque dommage de voir ainsi se détruire ce qui fut le témoin d’une époque et d’une culture même si on peut être contre l’idéologie qui l’a porté.

Certains tentent de préserver le monument et font appel aux dons. Si vous vous sentez l’âme d’un mécène : buzludja.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share Button

Yoga rage…

Aux Etats-Unis, ils n’ont rien trouvé de mieux que de mettre en place des compétitions de Yoga. Pour toute personne normalement constituée, le yoga est aux antipodes de l’esprit de compétition, de la gagne. C’est sensé aider à retrouver la paix intérieure et à déstresser.

Mais aux USA, on n’est pas tout le monde et on pense sérieusement à faire de ce « sport » une discipline olympique.

Ce qui nous permettra d’assister à des contorsions en slip avec figures imposés comme dans la vidéo qui suit.

Tout le monde reconnaîtra les figures de :

– la figure de l’homme myope qui fait ses lacets.

– la figure de l’homme trop loin pour l’interrupteur.

– la figure du concessionnaire Renault.

– la figure de l’autruche qui boude.

– La figure de « je dors sous le lit ».

– la figure de « mais à quoi ça sert vraiment » de la tête au pied.

– la figure dite de la table basse.

 

Share Button

Au détour d’un regard

Il y a des choses qui malgré vous vous touchent et subliment jusqu’à la tristesse que vous pouvez éprouvez devant un spectacle

Ici c’est juste les yeux bleus d’une petite fille qui sourit dans un squat sordide de Saint Petersbourg en Russie

Entre drogue, alcool et merde de chat, cette enfant grandit, malgré tout choyée par des parents à la dérive.

Mais comme dirait la photographe : « Elle peut parler et a un développement normal. Elle a juste des yeux plus sérieux qu’un autre enfant de son âge« 

La photographe s’appelle Irina Popova.

 

 

 

 

 

Pour les explications c’est ici

 

Share Button