Archives de catégorie : geekerie

Trace de doigts

Parle à ma main

J’aime quand le futur du passé rejoint le futur du présent

Depuis que le film Minority Report nous a en a mis plein la face avec son interface tactile, on rêve tous d’avoir le même genre d’interface dans nos toilettes…

Et depuis 9 ans, plus de nouvelles, même pas un espoir de déplacer des fenêtres avec ses doigts.A part des tablettes tactiles pour éclater des cochons à coups d’oiseaux et des consoles qui nous font gesticuler dans le salon, le futur du présent est assez moche

On va finir par regretter les lumières qui clignotent et les gros boutons des ordinateurs du futur du passé.

Mais l’espoir revient cette année grâce à Samsung. Sur son stand du CES (consumer electronics shox) de Chicago, le coréens ont proposé sur leur stand un prototype de fenêtres interactives qui pourrait préfigurer la domotique de demain.

 

Un petit bémol quand même. On va se retrouver avec des vitres dégueulasses avec des grosses traces de doigts partout…

Le côté positif, c’est que Samsung veut vraiment commercialiser ce produit rapidement. reste à voir de quelle manière.

 

Share Button

Le tactile c’est dépassé

Plus fort que le tactile, l’interface Homme-Café

Je suis depuis longtemps fan de ces machines infernales

En voilà une qui vaut son pesant de cacahouètes.

L’artiste s’appelle Joseph Herschel. Continuer la lecture de Le tactile c’est dépassé

Share Button

Le jour le plus long

Petit rappel de l’histoire de l’internet. Le mème est une idée, un concept, une vidéo en général à deux balles qui a tendance à se dupliquer à grande vitesse sur le net en générant ses propres parodies au nième degré.

En général, ça n’a ni queue ni tête, aucun intérêt et d’une lourdeur incomparable. Mais on ne peut s’empêcher d’y jeter un coup d’oeil

Le cas le plus récent et le plus connu est la vidéo du Nyan cat, ce chat volant avec sa musique horripilante. Continuer la lecture de Le jour le plus long

Share Button

Un peu de lecture pour ce Week End

C’est à travers un lien qui m’a été envoyé par le sieur Fabrice, dit Boborde aka le chien de presta devant l’éternel, contributeur émérite par ces commentaires (à quand un vrai article sur ton album de la Fouine Fabrice?) que j’ai découvert le Site du collectif Cortex

Véritable boite à réflexion et à dégrippage neuronal, ce site propose de nombreux articles qui sont autant d’occasions de développer un esprit critique.

Ce site fourmille de petite fiche didactique permettant de comprendre les ressorts de la rhétorique ou des pièges de l’argumentation.

Deux petits exemples parmi une tripotée : Continuer la lecture de Un peu de lecture pour ce Week End

Share Button

Antique Tac

C’est un truc qui me trottait (sic) à l’esprit dernièrement. je me souvenais avoir vu un reportage intéressant sur la découverte d’un étrange objet dans les fonds marins. Parmi les débris d’un ancien navire marchand romain du 1er siècle avant jésus christ, on a retrouvé les restes d’une montre Flik Flak particulièrement amochée.

Quand je dis amochée, c’est un mélange de rouilles, de boues et de roues dentées qu’on a retiré du fond marin fractionné en dizaine de morceaux. Et depuis un siècle les scientifiques du monde entier se cassent les dents (et non pas cassent les dents de mon dentier) à comprendre quel est le rôle exact de cette machine.

Il a fallu attendre le début du siècle suivant pour comprendre le fonctionnement de l’engin et son utilité (une espèce de calculateur des mouvements solaires et lunaires) et ce grâce à un scanner à rayons X spécialement construit pour l’occasion : un monstre de huit tonnes permettant une résolution 3d de l’objet avec une précision de 50 microns.

la Machine d’Anticythère, car il s’agit d’elle, est une de ces belles aventures de l’archéologie moderne. Voici un reportage qui vous expliquera ça mieux que moi :

Il ne reste plus qu’à résoudre le mystère de l’écriture de la galette bretonne

Share Button

La re-classe américaine

Un bon blog se doit de parler du grand détournement au moins tous les deux ans. Rien n’a bougé depuis l’article de 2009

Je vous parlais du projet pharaonesque qui se lançait dans la restauration de l’oeuvre. pour des raisons de droit, le film n’est plus diffusable. Afin de permettre aux générations futures de vivre ce grand moment, un grand illuminé s’amusait à acheter tous les dvds des films utilisés pour le Grand détournement et refait le montage en image de meilleure qualité. Le projet est tellement ancien maintenant qu’il repart de plus belle avec la version issue de Blue-ray

 

Ce travail dépend bien entendu de la réédition en dvd ou blue-ray des films composant le patchwork. Et certains mettent très très très longtemps à réapparaître.Sans compter que Sam Hocevar (qui gère le projet en plus de ces nombreuses activités notamment VLC) pousse la finition jusqu’aux polices de caractères utilisées en incrustation, jusqu’à retailler les images et refaire les filtres.

 

Bon tout ça pour dire que je pensais que le projet n’avait pas évolué depuis longtemps ce qui était un peu le cas. J’avais récupéré la version finalisée à 99% et point final. Mais il restait quand même un vieux loup de mer dans ce projet : il n’avait jamais pu trouver l’origine d’une scène toute con à savoir une horloge murale. C’était là l’objet d’une angoisse sans fin. Cette horloge avait fini par devenir un mythe dans la grande légende de ce film.

Et bien j’avais un train de retard. Le mystère est résolu depuis mars 2011. Elle apparaît dans un épisode de Maigret : « Maigret et les plaisirs de la Nuit ». c’est encore un des grands mystères de l’humanité qui trouve ici son dénouement.

 

Pourquoi je reparle de tout ça? A cause d’un article de Numérama parlant de sa disparition dur Dailymotion.

Quant à la restauration elle poursuit sa vie sur ce site : CYCLIMS.

 

 

 

 

Share Button

Stanislas Lem

Un Google Doodle rigolo aujourd’hui pour fêter le 60ème anniversaire de la naissance de Stanislas Lem, écrivain de science fiction polonais. Je n’ai jamais lu un bouquin de lui. J’ai vu juste Solaris, le film de Soderbergh adapté d’un de ses romans.

Impossible de comprendre les tenants et les clins d’oeil de tout ça. On peut juste se dire que la productivité mondiale va chuter le temps que tout le monde résolve les quelques épreuves de cet hommage. Continuer la lecture de Stanislas Lem

Share Button

France Info et Web

Le 17 novembre, dans la revue de presse matinale, un chroniqueur a fait la promotion d’un site : PEARLTREES. Le but du site est une espèce d’agrégateur intelligent de tout ce qui retient votre attention sur le web et de le partager avec vos connaissances.

Comme de bien entendu à la pause café, cette information été abordée. Je me suis demandé à ce moment que était l’impact de France info sur les recherches du WEB. Le résultat est sans appel quand on regarde ce graphique :

Continuer la lecture de France Info et Web

Share Button

Catalogue des horreurs de Noël 5

Bin mince, je pensais en avoir fini avec cette saga des jouets de Noël et elle s’est rappelé à moi ce matin en pleine face comme un sms de DSK Il est vrai que le matin, 100% des tranches publicitaires sont consacrées à ces petites merveilles qui font la joie de nos chères têtes blondes.

Ce jouet est un peu différent car il s’agit d’un jouet d’entreprise. Je ne parle pas de ces petits jeux pour motiver les troupeaux de cadres tels marcher sur des braises, sauter d’un pont accroché à un élastique ou construire des édifices en bâtonnets de bois pour stimuler le travail d’équipe. Continuer la lecture de Catalogue des horreurs de Noël 5

Share Button

Pour passer une mauvaise nuit avant de reprendre le boulot demain

3 jours de beau temps, un canapé, quelques films à matter : autant d’occasions de déstresser de la semaine.

Le choc risque d’être trop brutal demain matin. Alors voici une petite vidéo pour bien vous remettre dans le bain. Mettez le son à fond et le mode plein écran pour plus d’effets :

version ovine

Share Button

A Robot?

J’ai toujours été fasciné par les actes de violence légalement autorisés : la boxe, la corrida, le catch (plus ou moins simulés) et les extrêmes américains du bourre pif intégral. Chacune des ces dérives pourraient être associés à une catégorie sociale plutôt bien établie. baignant dans la fange de l’informatique, je me devais (si si) de cibler ce qui faisait office de catharsis pour ces milliers de prestas SSII et autres pisseurs de code.

On sait combien FPS et autres MMPORG sont une réponse appropriée à l’épanchement sanguinaire et violent de ces hordes de post-ados encore boutonneux immatures et introvertis. Oui je sais, je caricature à mort et c’est dégueulasse. Mais j’ai créé ce blog pour extérioriser ma profonde misanthropie et j’ai des objectifs à tenir.

L’autre source d’excitation potentielle de ces meutes de dégénérés technophiles est le combat de robots. Attention, on ne rentre pas dans la catégorie de robots mécas armés de sulfateuses et d’une panoplie allant du lance missiles à la brosse à dents électriques. Nous parlons bien ici du robot bas de gamme, ras du plancher fait à partir de boites de conserve, de mécano et des restes de la tondeuse à papa. Ces pauvres combattants ne peuvent même pas bénéficier de la notion d’intelligence car ils sont manipulés par des télécommandes.

C’est tellement bestial que les combats se déroulent derrière une grille pour éviter les jets continuels d’appareils dentaires, de sebum et de dés à 6 faces.

Voici ce que ça donne :

 

ou ça :

Et là vous me dites: pourquoi l’adolescent boutonneux est-il en fait un homme avec une moustache?

ce à quoi je répondrais que c’est juste un fan des red hot chili peppers

 

Ps : pour le titre de cet article, c’est un petit clin d’oeil à breaking Bad

 

Share Button

Tout Tintin résumé en une minute

Comme quoi le minimalisme peut aussi faire bien les choses (si vous voyez ce que je veux dire)….

 

The Adventures of Tintin from James Curran on Vimeo.

 

Share Button

Snug as a bug in a rug

C’est vrai qu’un chargeur universel et transportable pour son téléphone,

c’est bien pratique. Mais celui-là, ça doit pas être évident à trimbaler

 

Continuer la lecture de Snug as a bug in a rug

Share Button