Archives de catégorie : Non classé

Général Caucus ter

Voici la dernière ligne droite avec les poids lourds de cette primaire. Le côté lourd prévaut aussi pour l’éventail de leurs idées politiques. La stratégie générale des candidats est un virage vers la droite de la droite du partie avec tout ce que ça peut impliquer comme démagogie.

Tous les coups sont permis quand il s’agit de taper sur les petits camarades ou d’en rajouter une couche sur la peine de mort, l’avortement, Dieu, Dieu et surtout Dieu.

c’est parti mon kiki


Ron paul

Représentant du texas.

C’est un peu le papy de cette campagne. a 76 ans il a fait sauter Chuck Norris sur ses genoux. En bon texan, il est pour le port d’armes, la sauce barbecue et les grands chapeaux ridicules.

Dans la ligne droite des libertariens, il est contre l’état fédéral ; son programme semble se résumer à un retour à l’Amérique du 18ème siècle repliée sur elle même : virer tout ce qui vient de Washington : la CIA, l’éducation, ministère de l’énergie, du commerce, de l’intérieur, le progrès et privatiser un maximum le reste.

De quoi satisfaire les rednecks qui parcourent les plaines des états du sud.

La petite vidéo de campagne comme il se doit….


Michele Bachmann

Représentante du Minnesota

Les femmes républicaines ont toujours mis un point d’honneur à être plus beauf que leurs homologues masculins. Reprenant le flambeau de la gourdasse de service laissée vacant par Sarah palin, Michele Bachman n’a pas démérité dans cette campagne.

Egérie du mouvement Tea party, elle est la caricature de tout ce que l’on peut penser de l’américain arriéré : elle est pour le créationnisme, pour la bombe et la torture, contre l’avortement, pour l’usage des armes, pense que l’homosexualité est l’oeuvre de Satan et ne croit pas au réchauffement climatique : « le co2 est un gaz naturel et il est utile aux plantes : il est donc sans danger… »

Elle est surtout connue pour faire une bourde chaque fois qu’on l’interroge :

« Si j’étais présidente, il n’y aurait pas d’ambassade américaine à Téhéran ». c’est le cas depuis 1980.

« Le président nous a envoyés en Libye. Il nous entraîne maintenant en Afrique » en parlant de l’envoi de troupes en Ouganda.

Le plus remarquable est quand elle a commencé sa campagne à Waterloo dans l’Iowa en déclarant qu’elle était fière d’être née dans la même ville que John Wayne. Manque de bol, le célèbre acteur est bien né dans l’Iowa mais pas dans cette ville. le john Wayne célèbre de Waterloo est un tueur en série américain des plus connus, surnommé le «clown tueur». Il a été inculpé du meurtre de 33 jeunes hommes.

etc…

Son caractère ultra est aussi son principal handicap car il fait peur aux plus modérés des républicains.

Le dernière clash avec la candidate s’est passé lors d’une dédicace de son autobiographie où un enfant de 8 ans l’interpelle sur l’homosexualité de sa mère et sur le fait qu’elle n’a pas besoin d’être guérie.

 


Rick Perry

Gouverneur du Texas

Vous connaissez maintenant la musique : avortement, homosexuel, tout ça… Rien de nouveau sous le soleil texan en ce qui concerne ce successeur de Bush Junior à la tête de l’état du Texas. Partisan de la peine de mort il affiche 230 condamnations au compteur

Malgré ce beau tableau de chasses, il apparaît comme un modéré dans le camp des républicains : il rend l’assurance maladie plus accessible aux pauvres (horreur!), il augmente le budget de l’éducation en permettant des bourses aux enfants des immigrés clandestins (sacrilège !!). Mais il reste quand même dans le moule en fustigeant à longueur de temps l’état fédéral et ses impôts inutiles

Fan de la gâchette, il fait appel à Dieu en toute circonstance en déclarant par exemple trois journées de recueil et de prières pour faire tomber la pluie ou améliorer l’économie du pays.

Entrainé presque malgré lui dans la campagne (il avait refusé de se présenter préalablement), il commence à s’essouffler après un bon départ. Il n’a pas été exempt de bourdes lors de débats qui ont plombé sa côte de popularité.

– il annonce que s’il est élu, il fermera trois agences gouvernementales : commerce, éducation et…. Le troisième ne viendra jamais. Victime d’un trou de mémoire, il se fera tancer par les autres candidats.

– Il devient l’ennemi n°1 sur youtube avec une pub de campagne foncièrement homophobe.

« Je n’ai pas honte de dire que je suis chrétien, mais pas besoin d’aller à l’office tous les dimanche pour comprendre qu’il y a un problème dans notre pays, quand on voit que les gays peuvent ouvertement servir dans l’armée alors que nos enfants ne peuvent même pas célébrer Noël ouvertement ou prier à l’école. »

Amen…

Journée de l’infâme en Arabie Saoudite

J’ai lu ce matin qu’une femme a été décapitée en Arabie Saoudite ayant été préalablement condamnée comme sorcière et d’avoir, je cite,  » tromper les gens en leur faisant croire qu’elle pouvait guérir les maladies et de leur demander de l’argent en échange de ses soins« .

Je pense que tout le monde est d’accord pour dire que cet acte rajoute de la bêtise à la barbarie et nous donne au moins un état d’avancement de la société saoudite en matière de justice : en gros le 17ème siècle en occident.

La justice Saoudienne ne reconnait pas la sorcellerie comme relevant de la peine capitale. Ce sont juste les grands gaillards de la police religieuse, la Muttawa, organe répressif du Comité pour le commandement de la vertu et la répression du vice (ça ne s’invente pas) qui de temps en temps prennent des décisions au delà de leur niveau de connerie habituel (déjà très élevé).

Et pourtant ces gens là sont formés à exercer leur métier avec la plus grande exactitude possible, en suivant par exemple des stages intensifs pour apprendre à lutter contre la magie noire. Les fans d’Harry Potter ne doivent pas courir les rues dans ce pays; les fans de n’importe quoi en général d’ailleurs.

Ce sont les mêmes personnes qui ont laissé cramer des jeunes filles dans une école car c’était moins grave que de les laisser s’enfuir dans une tenue inappropriée.

C’est le même pays où les femmes tentent d’avoir des assurances auto à leur nom pour des voitures qu’elles n’ont pas le droit de conduire.

C’est le même pays qui a la première réserve d’hydrocarbures qui fait qu’on ferme notre gueule…

Mais la première pensée qui m’a traversé l’esprit en bon Geek que je suis c’est, c’est celle du film des Monty Python, Sacré Graal, avec la grande question qui nous préoccupe touts : « comment reconnaître une sorcière? »

Le petit chimiste

Quand on est gamin, on est persuadé que la science c’est rigolo, plein d’éprouvettes, de couleurs bizarres et d’expériences détonnantes. Encore une image galvaudée par la télévision et de mauvaises lectures. J’avais à cette époque héritée de la classique mallette du petit chimiste dont la seule expérience notable fut de cramer la moquette de ma chambre

La déception est d’autant plus grande quand on se rend compte qu’on va en fait se taper pleins de maths à apprendre par coeur, des équations à résoudre avec un prof qui n’a rien du Doc de Retour vers le Futur.

Je repensais à ça en lisant un article dans le Monde sur la température de congélation de l’eau. Ca m’a fait plaisir qu’au delà des théories et de la science pure, la physique-chimie conservait ce petit côté magique pour le non initié. Continuer la lecture de Le petit chimiste

On déménage !!!!

Je suis en train de préparer la migration du site vers un autre serveur.

Ne vous étonnez pas si ça mouline un peu ou si plus rien ne marche 🙁

MAJ du 12/12 : Bon ça y est la bascule est quasi complète. Maintenant, le site est hébergé chez Amen. Je me suis émancipé de Free pour la partie base de données 🙂

plus petit dénominateur commun

ON a tous une manière différente d’affronter la linéarité du temps en se projetant dans le futur. Je connais des personnes qui sont capables de poser leurs vacances pour les 5 ans qui suivent. J’en connais d’autres qui savent dans 3 mois, ils doivent réserver telle chose ou acheter tel truc. J’en connais d’autres pour lequel le lendemain est une borne suffisante pour se projeter dans le futur. C’est une manière rassurante pour chacun d’entre nous de poser des balises et effacer l’incertitude du temps qui passe, de rajouter de la clarté dans le flou du futur

En ce qui me concerne, j’ai plutôt tendance à ne pas aller au delà de la semaine quand j’essaie d’anticiper les événements. Avec de gros efforts, je peux atteindre les deux mois.

Par contre en ce moment, j’ai bien l’impression que ma fenêtre de tir se réduit à vue d’oeil. Je suis incapable de me dire ce que je ferai ou ce que je serai dans la minute qui suit. C’est un peu comme traverser une forêt de grands arbres et que tout sentier a disparu. Chaque espace entre les arbres devient un bout de chemin qui emmène vers un autre bout de chemin à l’infini mais sans avoir l’impression de progresser.

J’espère ne pas arriver au point où l’unité de temps sera tellement minimale que je me serais pétrifiée.

Le mot du jour : Potlatch

Mot d’origine amérindienne, il décrit la manière dont le Don se traduit dans les échanges humains. On peut le résumer par trois mots : donner, recevoir et rendre.

Grosso modo : quand vous faites un don à une personne d’un objet (matériel ou symbolique) auquel vous attachez une certaine valeur, la personne qui reçoit ce don reconnait sa valeur et vous donne en retour un objet comme constituant à ses yeux un égal du don reçu. Ce système d’échange permet à la fois de contenter l’égoïsme personnel du don (je me valorise par le cadeau que je fais et par le retour que j’en ai) et le bonheur des autres (je fais plaisir à l’autre par mon cadeau)

Ce système est la meilleure réponse à l’égoisme individuel à l’origine de la dynamique capitaliste. Croire que ne penser qu’à soi  suffit à générer le bonheur de la communauté. C’est aussi une réponse à la pensée abnégationniste qui pense qu’il faut sacrifier le bonheur individuel au bonheur de la collectivité. Cette éthique n’est bien sûr concevable si tout le monde joue le jeu. Si tout le monde sacrifie son bonheur au profit des autres, tout le monde sera payé en retour par les autres. Mais voici une position bien optimiste.

Un exemple parmi tant d’autres de la culture du don dans notre société. Vous êtes invité à manger chez des amis. Conséquemment, vous amenez le dessert, un cadeau, une bouteille de vin. Le don rend redevable. Mais d’un autre côté, que se passe t-il si cela entraîne un déséquilibre : vous invitez des gens à manger et en contrepartie il vous offre une voiture. Comment rétablir l’équilibre ??? Le don est parfois un piège diabolique 🙂

feeling of déjà vouuuu

Ce matin, en allant au boulot, j’ai eu le sentiment trouble d’être hier. J’ai été de nouveau doublé par le même  break immatriculé 69 à fond la caisse. Et ensuite j’ai doublé un camion transportant des sacs de gravats LAFARGE. Si tout ceci a une explication (un chantier, un vrp sévissant dans la région), il n’en reste pas moins que quand on est pas bien réveillé, on se demande un moment si on n’est pas encore au lit en train de rêver.

Sinon, le serveur qui gère notre application de suivi clients a cramé cette nuit. Elle a compris l’inutilité de son existence et a préféré mettre fin à ses jours. Amen

Le fruit défendu

Aujourd’hui j’ai acheté un sac de croquettes pour mon chien. Cette action fut, et de loin, la plus excitante de la journée.

Bien que travaillant dans un bureau climatisé, le simple fait de s’aventurer extra-muros vous expose à un sérieux choc thermique. Et encore, je ne me plains pas, je suis au premier étage. Au second, l’eau des fontaines commence à bouillir.  Tout le monde est cloisonné dans son bureau pour bosser (ou faire semblant, genre j’installe firefox 3.5).

Il fait tellement chaud qu’on a constaté une chute de 85% des ballons en mousse envoyées dans la gueule des collègues du bureau. Il fait tellement chaud que quelqu’un s’est fait piquer ses fruits dans le frigo de la boite. Extrait du mail envoyé à tout le monde :

Merci aux personnes bien intentionnés de m’avoir « volé » les fruits qui se trouvaient dans un des frigos.

Dorénavant je mettrais mon nom dessus ou tout simplement je n’utiliserais plus les frigos.

Je trouve cela vraiment lamentable !

J’imagine déjà cette personne étiqueter ses grains de raisins.

Ponyo sur la falaise

C’est assez rare pour être souligné, mais le titre de cet article ne contient aucun jeu de mots.C’est pour dire le respect et l’admiration que j’ai pour ce film et son auteur

Ponyo sur la falaise est le dernier long métrage du cinéaste japonais Hayao Miazaki. Il raconte l’histoire d’un petit garçon Sôsuke qui habite avec sa mère dans une maison en haut d’une falaise surplombant la mer. Un jour, l’enfant découvre un poisson rouge à tête humaine qu’il baptise ponyo. Une amitié nait entre ce poisson étrange et le jeune garçon. Mais Ponyo n’est pas un poisson comme les autres. Elle est le rejeton d’un sorcier et de la déesse de la mer. Ce sorcier, humain à l’origine, cultive un ressentiment profond contre les hommes qui ont pollué la mer.

On retrouve dans ce nouveau dessin-animé les grands thèmes majeurs des films précédents : l’enfance, l’écologie, l’amitié.

Mais le thème le plus saillant est l’importance des femmes (je m’en rends compte à postériori). Les personnages principaux sont des femmes (à part Sôsuke) : sa mère, Ponyo, les vieilles de la maison de retraite et la déesse des mers. Les hommes sont absents (le père de Sôsuke est en pleine mer sur un bateau de pêche), soit de simples éxécutants : policiers, pêcheurs.
Cette thématique avait été déjà soulevé dans Princesse Mononoké.

Graphiquement c’est toujours aussi éblouissant. Tout est réalisé à la main, en aquarelle. On ne trouvera aucune scène retravaillée numériquement ou en 3d.  On voit quasiment le travail des coups de pinceaux dans le ciel, la mer ou l’herbe.

J’avoue avoir eu de l’appréhension avant d’aller voir ce film. Chacune de ses œuvres m’a tellement transporté à chaque fois (un bémol : kiki la petite sorcière) que j’avais la trouille d’être cette fois ci déçu.  Et bien ça ne sera pas pour cette fois…

Je vous invite à aller le voir sans modération avec vos enfants.


Night marre…

Bonne année…. 🙂

Enfin pas vraiment pour la patate puisque j’ai fait partie des victimes de Klaus.
Bon relativisons tout de suite pour éviter les débuts de syncope, je vais bien, ma petite famille va bien, ma maison, mon chien, mon canari vont bien
Certainement même que cette salope de taupe qui pourrit mon jardin va bien aussi….

Je sors juste de 3 jours de coupures électriques et c’est long très long..
Tout avait commencé bien pourtant. Meteo-France avait bien prévenu, nous nous étions chaudement calfeutrés pour passer une nuit certes venteuse mais à l’abri. En plus, en Gironde c’était Alerte orange alors même pas peur !!!

Ça ne m’a pas empêché de passer une nuit pourrie guettant le moindre bruit suspect de tuiles (toits, murs, pierres, météorites) qui tombent avec en arrière plan le bruit du vent s’infiltrant dans les moindres interstices des murs en moellons qui nous entouraient. Une coupure, deux coupures et finalement vers 4h du matin samedi, la coupure définitive sans appel.

Au matin, petit tour du propriétaire : pas de dégâts à part ma pauvre cabane de jardins qui étaient tellement démontée que j’ai cherché la boite où la ranger. Et surtout, gros coups de veine : aucun arbre arraché dans le jardin grâce à un coup de génie : je ne les avais pas encore plantés !!!

Autour de mon hacienda, le constat était plus funeste surtout côté fils électriques puisque le vent les avait direct reliés à la terre.

Comme des grands,  nous avons déclenché le plan ORSEC familial : plus de jus donc plus de chauffage, plus de plaques électriques, plus de cumulus, la décongélation du frigo qui s’amorce, plus d’internet donc plus de téléphone, plus d’éclairages et pas de chocolat.

Mesure n°1 : se chauffer. Ça tombe bien, j’avais eu la bonne idée il y a 2 semaines de me débarrasser de mes chauffages au pétrole désormais inutiles au vu de ma clim réversible toute neuve. Nous en avions gardé un quand même un en appoint. Manque de pot c’est celui qui a besoin d’être branché sur le secteur pour marcher.
Et voilà Bibi parti acheter en catastrophe un nouveau chauffage à pétrole à un prix prohibitif au Bricoleclerc du coin. Autant dire que je n’étais pas le seul à m’être déplacé et que ça se battait pour le dernier groupe électrogène à coups de pelles en promotion.

Mesure n°2 : manger. Les salades et la charcuterie ne faisant qu’un temps, nous nous sommes servis du chauffage à pétrole pour réchauffer notre pitance et essentiellement pour nous enfiler des litres de thé.
Là encore je suis parti à l’aventure à la recherche d’un éventuel réchaud de camping-gaz à l’Intermarché à ouverture dominicale. J’ai vire rebroussé chemin entre les malades qui faisaient la queue pour de l’essence et les malades qui faisaient la queue pour de l’huile et du sucre. Sans mentir les files d’attente allaient des caisse jusqu’à l’autre côté du supermarché, rayon boucherie…

Mesure n°3 : se divertir. Pas de télé, pas de radios,  pas d’éclairage dans les chiottes pour lire des BD et une DS pour deux.  Le calcul est vite fait : on s’est fait ch…..

Gilet pas par 4 chemins

gilet

Il y a des mystères dans l’existence qu’on a beau se creuser la tête et bin on comprend pas : les dessins d’extraterrestres dans les champs, où va mon pognon, John-David….

Il y en a un qui est en passe d’être résolu : l’énigme des gilets jaunes !!!

Allez ne faites pas les ignorants !!!! Toi aussi tu te demandes ce qui pousse certains de nos concitoyens à affubler leur siège de voitures de ce bel ustensile jaune fluo. Comme tout le monde, j’ai bien du m’équiper de ces nouveaux objets sécuritaires. En fait, ayant la frontière espagnole pas loin, c’était fait depuis longtemps.

Plusieurs hypothèses hautement scientifiques ont été établies lors de colloques de machines à café :

– c’est classe 🙂

– La peur du gendarme

– Une nouvelle mode : le Tuning Playmobil.

– Une méconnaissance crasse de la législation véritable. Pourtant, c’est pas les articles à découper qui manque dans MAXI ou Télépoche.

Le plus simple aurait été de demander aux aficionados de la housse stabilotée pour savoir le pourquoi du comment de mais bon sang merde alors. Mais, toi public qui ne me lit pas, tu sais bien que je répugne à me frotter au petit peuple acculturé (voir aviné pour certains). Blague à part, c’est toujours délicat de demander à quelqu’un pourquoi il aime être ridicule.

La réponse à tout ceci m’est venue hier en discutant avec mon sympathique voisin. Celui-ci a une certaine tendance à rentrer en conflit avec la maréchaussée et me racontait une de ces dernières aventures. Comme il est artisan, qu’il rencontre beaucoup de gens, c’est un bon catalyseur du bruit de fond populaire. Je n’ai pas pu m’empêcher de glisser une allusion au gilet.  Et j’ai bien eu confirmation d’une des hypothèses puisqu’il me déclara tout de go que la loi impliquait une visibilité dudit gilet dans l’habitacle.

ahah !!!! songeai-je (pas facile à dire) intérieurement(peut-on faire autrement) : voici donc l’explication !!! Malicieusement, je glissais à mon voisin la véritable nature de la loi (flattant par la même mon incommensurable égo).

Et ne voulant pas lâcher en si bon chemin l’affaire, j’ai voulu tester sur lui l’influence des nombreux Hoax sécuritaires qui envahissent ma boite mail (merci les cons) : l’attestation d’assurance, signer la vignette… Et ça n’a pas loupé !!!

C’est d’autant plus regrettable dans ce dernier cas qu’il s’était pris une amende pour défaut de signature de l’attestation ce qui est illégal…

Alors ami anonyme solipsistique , voici un lien sans faille pour ce genre de doute : la foire aux questions de la gendarmerie (FAQ THE COPS !!!) où on y apprend tout ce qu’il faut connaitre pour ne pas faire des litres d’huile à un contrôle :

http://www.defense.gouv.fr/gendarmerie/faq

et vous aurez des réponses officielles à plein de questions existentielles :

Peut-on débrider un cyclomoteur?

Peut-on modifier le pot d’échappement pour faire davantage de brui?

Doit-on posséder des ampoules de rechange dans le véhicule?

Les parents d’un nouveau conducteur peuvent-ils conduire avec ces disques apposés sur la voiture ?

Doit-on signer la carte d’assurance ou vignette ?

La gendarmerie peut-elle intervenir sur le parking d’un centre commercial ?