Front National

C’est toujours très intéressant de voir comment une information extraordinaire n’est en fait qu’un joli soufflet journalistique

Prenons l’exemple du score du Front National

 

En 1988 : Jean Marie Le Pen fait 14.38%

En 1995 : Jean Marie le Pen fait 15%. mais on a aussi un Philippe de Villiers qui fait 4.74%, ce qui nous donne 19,74% en terme d’extrême de droite et droite extrême.

En 2002 : Jean Marie le Pen fait 16,86%. mais on a un Bruno Megret à 2.34% ce qui nous donne donc 19.2%

En 2007 :Jean Marie le Pen fait 10.44% mais on a Philippe de Villiers à 2.23% ce qui fait 13%

En 2012 Marine le Pen fait 17.90 %

 

2007 reste donc une exception en ce qui concerne la part de l’extrême droite à une élection présidentielle grâce au siphonnage en règle exercée par Nicolas Sarkozy à ce moment là. Le faible taux d’abstention a de plus amoindri l’impact du vote FN en général plus enclin à voter que s’abstenir au premier tour.

 

2012 n’est donc qu’un recentrage normal après le sentiment de trahison des espoirs portés sur le président sortant…

 

pas de quoi pavoiser ni de se réjouir….

 

Ca me rappelle le rapprochement qu’avait fait le canard enchainé en 2002 entre le vote FN et les retombées du nuage de Tchernobyl.

 

On attend de voir avec Fukushima et 2012….

 

 

 

 

 

Un petite partage 🙂Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *