Journée de l’infâme en Arabie Saoudite

J’ai lu ce matin qu’une femme a été décapitée en Arabie Saoudite ayant été préalablement condamnée comme sorcière et d’avoir, je cite,  » tromper les gens en leur faisant croire qu’elle pouvait guérir les maladies et de leur demander de l’argent en échange de ses soins« .

Je pense que tout le monde est d’accord pour dire que cet acte rajoute de la bêtise à la barbarie et nous donne au moins un état d’avancement de la société saoudite en matière de justice : en gros le 17ème siècle en occident.

La justice Saoudienne ne reconnait pas la sorcellerie comme relevant de la peine capitale. Ce sont juste les grands gaillards de la police religieuse, la Muttawa, organe répressif du Comité pour le commandement de la vertu et la répression du vice (ça ne s’invente pas) qui de temps en temps prennent des décisions au delà de leur niveau de connerie habituel (déjà très élevé).

Et pourtant ces gens là sont formés à exercer leur métier avec la plus grande exactitude possible, en suivant par exemple des stages intensifs pour apprendre à lutter contre la magie noire. Les fans d’Harry Potter ne doivent pas courir les rues dans ce pays; les fans de n’importe quoi en général d’ailleurs.

Ce sont les mêmes personnes qui ont laissé cramer des jeunes filles dans une école car c’était moins grave que de les laisser s’enfuir dans une tenue inappropriée.

C’est le même pays où les femmes tentent d’avoir des assurances auto à leur nom pour des voitures qu’elles n’ont pas le droit de conduire.

C’est le même pays qui a la première réserve d’hydrocarbures qui fait qu’on ferme notre gueule…

Mais la première pensée qui m’a traversé l’esprit en bon Geek que je suis c’est, c’est celle du film des Monty Python, Sacré Graal, avec la grande question qui nous préoccupe touts : « comment reconnaître une sorcière? »

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *