Jura collage

L’actualité a le don parfois malsain de télescoper les événements qui sans se ressembler s’assemblent.
Je vais prendre l’exemple des pubs radio pour le Jura qu’on a pu entendre dernièrement sur France info. J’avais envisagé d’en causer mais j’avais laissé tomber n’ayant pu récupérer les dits spots.

DES RENCONTRES INOUBLIABLES

Pour ceux qui auraient loupé le coche, ces pubs vantaient la région du Jura en pastichant ouvertement les annonces pour messageries roses genre 3615 Ulla. Une voix suave et provocatrice appelait à la rejoindre pour découvrir ses spécialités gourmandes et ses vallées encaissées.
Pas vraiment du meilleur goût, elle positionnait le Jura au niveau d’un bordel de province. Attention, messieurs, étape coquine ce soir avec lulu la goulue.
Et ce matin, dans le Monde, je découvre que des auditeurs ont été choqués par ces messages incongrus.


Au delà du sentiment de ne pas avoir été preum’s, je suis bien content que cette campagne ait de bonne chance de dégager. J’ai jamais pu pifrer ces pubs d’un autre âge comme celle de Micra en son temps.

L’autre événement  est la remise en cause devant le conseil constitutionnel de la notion de harcèlement sexuel tel qu’il est défini dans le cadre de la loi française : Article 222-33 du Code pénal : « Le fait de harceler autrui dans le but d’obtenir des faveurs de nature sexuelle est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende ».

Mais là encore les choses ne sont pas si simples. A l’origine de la Question prioritaire de constitutionnalité, un homme qui se dit avoir été injustement condamné pour une drague appuyée sans réitération. Jugeant la loi trop floue dans son appréciation du délit et ne permettant pas de définir les éléments constitutifs de ce délit, il demande purement et simplement son abrogation.

Cette Demande a été appuyée par L‘Association européenne contre les violences faites aux femmes au travail (AVFT) mais pour des raisons opposées. Pour l’AVFT, le caractère peu clair entraine des reclassifications inverses : des affaires de viol et d’agressions sexuelles sont ainsi reclassées au motif qu’elles s’apparentent à du harcèlement. L’association demande par contre le maintien de la loi le temps qu’elle soit remaniée pour ne pas entrainer un vide juridique.

 

Les chemins du Jura ne sont pas les plus vertueux mais ceux empruntés par la Justice sont plus exotiques.

 

 

Share Button

Une réflexion sur « Jura collage »

  1. Moi deja je m’etonne qu’il y ait une telle pub sur France Info où généralement il n’y a pas de pub … et ensuite si cette pub avait été sur Sky Rock elle n’aurait choquée personne …. D’un coté des oreilles trop fragiles, de l’autre des oreilles pleines de sebum …. On ne peut non plus (sou)rire de tout partout.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.