La loi des séries : épisode 4

Période de vache maigre sur les séries

Certaines s’achèvent comme Chuck et bientôt House et il faut se contenter des miettes pour passer le temps jusqu’au démarrage de certaines.

Il y a bien sûr la saison 2 de Game of Throne qui se rapproche avec un démarrage au 1er avril.

Avant cet événement de taille, nous aurons :

– La saison 2 de Breaking in  le 6 avril

– La saison 5 d’Eureka le 16 avril

– Le démarrage d’une nouvelle série mi fantastique-mi policière le 1er mars : Awake.

En attendant que reste t-il au menu?

 

Une saison 2 de Walking dead qui a repris du poil de la bête avec plus d’actions, plus de zombis et moins de prêchi-prêcha. Pour que ce soit parfait, il faudrait que la confrontation latente entre Rick et Shane arrive à sa conclusion. Elle m’exaspère de plus en plus.

Alcatraz gagne en consistance. Certains personnages plutôt discrets au début s’imposent un peu plus et apportent un regain d’intérêt à cette série. Je pense notamment au directeur de la prison ou à la psy. Sinon, chaque épisode distille une sa part de questionnements qui donne envie d’aller plus loin.

En ce qui concerne Grimm, j’ai beau regarder chaque épisode avec assiduité, il m’est impossible de n’y voir autre chose qu’une copie de Buffy avec ses monstres pas bien faits, son côté bébête et surtout sans moyens. Once upon a time, son alter ego, sans être réellement captivant la dépasse allègrement ne serait ce que par son jeu d’acteurs réellement meilleur.

Person of interest, série conjuguant gros bras et technologie n’est pas non plus une série extratordinaire. Certains personnages continuent à manquer d’épaisseur ou d’intérêt malgré les efforts des scénaristes. je pense aux deux flics principalement. Pourtant, cette série garde assez d’attrait pour rester un spectacle appréciable chaque semaine.

C’est un peu le même phénomène avec Unforgettable mais avec un effet inverse : les personnages secondaires sont de plus en plus agréables et sympas tandis que les deux protagonistes principaux sont pénibles dans leur petit jeu du chat et de la souris.

Mentalist reste  Mentalist : souvent bancal et un peu gros, la série reste malgré tout divertissante et travaille bien ses intrigues et ses ressorts dramatiques.

Fringe : Surprenant, captivant. Chaque saison est un cran au dessus. C’est la seule série où j’attends impatiemment l’épisode suivant. Si individuellement, chaque personnage est « pénible », les histoires sont rondement menés avec un parfaite maîtrise de la mise en scène et de l’intrigue.

Reste deux autres séries qui trainent mais que je n’ai pas reprise : House of Lies, White Collar (quand j’aurai rattrapé mon retard par ailleurs) et la 3ème saison dEastbound & Down. Pour cette dernière, il faut juste que je me mette en condition pour supporter cette tête à claques de Kenny Powers.

 

Résumons ( sur 10)

Fringe : 8

Walking Dead : 7

Alcatraz : 7

Grimm : 3

Once upon a time : 4

Person on interest : 5

Unforgettable : 6

 

 

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.