La singularité

Connaissez vous la notion de singularité en « çailleunse » et plus particulièrement dans le domaine de l’évolution technique?

Bon déjà singularité, ça fait très cool à sortir dans une conversation :

– « T’en pense quoi de la comédie musicale de Pascale Obispo? »

– « Mhhh, cela ne manque pas de singularité »

C’est aussi utilisé pour décrire ou énoncer des phénomènes ou objets mathématiques, genre dans un trou noir, on parle de singularité gravitationnelle pour exprimer l’infini qui le caractérise.

Exemple de singularité gravitationnelle : le matin au réveil, plus vous tardez à vous lever, plus la gravité s’intensifie.

 

Il est une autre singularité qui est véhiculé par l’imaginaire collectif et les oeuvres de science fiction : la singularité technique.

En gros de ce que j’ai compris, il arrivera un moment où la puissance de calcul des ordinateurs sera assez importante pour dépasser celle de l’homme et appréhender par elle même l’innovation technologique et assurer son propre développement intellectuel. Nous aurons alors des machines auto réplicantes, capable d’abstraction et pouvant relever des défis au delà des possibilités humaines. il s’en suivra un décollage exponentiel du progrès.

Bien sûr, l’homme sera au choix exterminé (genre Terminator), asservi (Matrice) ou assimilé en tant que partie d’un grand tout (genre la culture).

C’est une vision bien sûre très positive, voire positiviste ou idyllique. Ce serait l’avènement d’une humanité transcendée et hédoniste vivant dans l’abondance sans souci de la pénurie ou de la mort où des intelligences artificielles piloteraient l’ensemble à la fois comme individus à part entière et bienveillante.

Mais sur quoi s’appuie cette théorie futuriste ? Principalement sur de belles courbes, des schémas et des powerpoints colorés. Le plus connu des postulats est sans doute la loi de Moore qui prédit que le nombre de transistors composant les processeurs doublent tous les deux ans. Par extension, cette loi s’est étendu pour l’ensemble des paramètres informatiques : puissance de calcul, capacité de stockage, masse d’information, taille des réseaux sociaux, nombre de Kevin sur les blogs Skyrock.

A l’aide de tous ces beaux chiffres, les plus optimistes positionnent ce passage vers 2045 sachant que les superordinateurs doubleront la capacité de l’homme en 2025. C’est bien sûr aussi vrai de vrai qu’un discours sur le futur par Attali ou les frères Bogdanov. Mais d’un autre côté, ça me donne une chance de voir ça.

 

Néanmoins, un autre théorème appelé le postulat de Glennpayotte dit aussi : »Plus vous mettez de monde dans une pièce, plus le niveau de mabouls augmente« 

Je suis, je suis, je suis... Une singularité !!!
  1. tout d’abord, les ressources ne sont pas infinies et notre propension à tout gaspiller n’arrange rien.
  2. Comment concevoir une intelligence au delà de ce que l’homme peut concevoir. Je trouve étonnant qu’on puisse imaginer au delà de la limite qui nous est fixé physiquement.
  3. Vous vous voyez fondu dans un énorme Facebook où des petits chats mignons prendront les décisions à votre place?
  4. Vous avez vu les jeunes d’aujourd’hui?

 

Pour l’instant, l’expérience nous a plutôt montré que les supercalculateurs ont majoritairement conduit à plomber l’économie en régulant les modèles mathématiques de la spéculation financière.

Il faut rester quand même optimiste car de réels progrès peuvent être constatés chaque jour.

Imaginez qu’on est déjà capable de simuler informatiquement Julien Lepers sans voir de réelles différences d’intelligence..

 

 

 

 

 

 

 

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.