Oldelaf en Concert

Hier je suis allé voir Oldelaf en concert. Oldelaf est le dernier rescapé de la chanson française à texte rigolote, décalée et sans scrupules après le sabordage des Fatals Picards en groupe chiant.

La salle de spectacle, le BT59, que je ne connaissais pas, se trouve dans le quartier des terres neuves à Bègles. Je ne sais pas ce que ça peut donner de jour mais la nuit en marchant dans les allées, ça fout un peu les chocottes. On se balade entre des blocs de béton certes rénovés avec de jolies couleurs chatoyantes mais j’avais l’impression au pire d’être au milieu d’un Stalag ou de me balader dans des allées de boite à chaussures géantes.

En ce qui concerne la salle, rien de spécial à dire : elle est assez petite (600 places) avec l’avantage d’avoir le comptoir direct à portée de demain. On a eu droit à une première partie sans intérêt avec un chanteur sans originalité, genre qui louche vers Mano Solo, Renan Luce, thomas Dutronc et dany Brillant à la fois : un grand moment de modernité…

D’ailleurs en attendant la fin du calvaire, je me suis permis quelques digressions.  Il est interdit dorénavant de fumer pendant les concerts. Pour parer le coup et continuer à entretenir les atmosphères enfumées d’autrefois, on a systématiquement droit un une machine qui nous génère une espèce de brouillard qui emplit la salle. Ca ne serait pas gênant si cet artifice n’avait pas la mauvaise idée de sentir légèrement le chou.Je me suis dit que ce serait aussi une bonne idée d’épandre sur le sol des faux mégots de clopes et des gobelets en plastique pour continuer à perpétuer l’image pernicieuse des concerts. Mais là je vous laisse car ça y est ça commence…

exemple typique d'une photo pompée sur Internet pour pallier à la photo dégueulasse
exemple typique d'une photo dégueulasse prise avec un téléphone pendant un concert

Disons le tout de go, je n’ai pas assisté à un concert mais à un spectacle musical. Ca n’est pas grand chose pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup.

Chaque chanson ou interlude est autant d’occasion de proposer des scénettes construites autour du chanteur et des autres musiciens. C’est entièrement scénarisé et si l’on peut parfois regretter le côté bien réglé, c’est vraiment très rigolo. Les musiciens au nombre de quatre ont chacun une personnalité construite en introduction (le batteur de Sardou remplaçant de dernière minute, le guitariste émotif, deux frères « jumeaux » crétin et grosse tête). les chansons s’enchainent (souvent interrompues par un événement inattendu) entrecoupées de quiproquos, de quasi claquement de porte et d’engueulade.

Les musiciens ont aussi la particularité d’être interchangeables pour tout instrument passant allégrement de la guitare à la percussion ou de la contrebasse au clavier. Chacun joue son rôle magnifiquement. Oldelaf a un don indéniable quand il s’agit de gueuler sur une chanson.

Rien à redire côté chanson avec un enchainement entre nouvelles et anciennes chansons. Le plus troublant et le plus abrupt se produit quand une chanson « sérieuse » ou intimiste vient se glisser entre deux grosses tranches de déconne. On se sent saisi par la fragilité de la chose et l’émotion des paroles et de la mélodie.

Mais rassurez-vous, une bonne partie des nouvelles chansons sont dans la veine habituelle du grand n’importe quoi (« j’ai chaud ») ou de la tranche de vie obsessionnelle (« la jardinière de légumes »).

 

On ne regrette pas sa soirée !!!

Share Button

4 réflexions sur « Oldelaf en Concert »

  1. J’étais à ce concert au BT59 (riante zone, certes) !
    Je reconnais que la première partie était peu originale, mais bon, mignonne tout de même, non ? Et cependant BIEN EN DESSOUS de Mano Solo si j’puis me permettre, vraiment.
    Pour le reste, comme je suis d’accord. C’était un beau spectacle. Drôle et émouvant et délirant. Du joli Oldelaf 🙂 et une troupe très… zouzou.
    Je m’étonne que tu n’aies pas mentionné ce magique final dans le public. J’voulais pas que ça soit finiiiii.

  2. Voilà qui est dorénavant dit 😉
    le côté « je veux pas que ça s’arrête » est en général le gage d’un concert réussi
    Parce que si en plein concert, on pense à sa liste de courses, c’est qu’il va être long, long, long……

    ah j’ai failli oublier (même pas vrai, c’est pour faire style) : merci pour le commentaire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.