Oldelaf : le monde est beau

OLDELAF : Le monde est Beau

Après le concert, l’album. Ayant découvert la plupart des nouvelles chansons pendant le spectacle, ça a accéléré la décision de l’achat. Quelques bouchons de voitures plus tard, me voici en possession dudit article.

Oldelaf est maintenant tout seul sans son Monsieur D. Si les chansons rigolotes sont encore de la partie (encore heureux), l’écriture a pris un virage plus intimiste. les deux plus beaux exemples de cette mutation sont les chansons « sparadrap » et « les mains froides », deux petites pépites sur les relations amoureuses naissantes. C’est empli de tendresse et rappellera à tout le monde des situations vécues. « Danse » est aussi une petite escapade vers la bonne humeur et ces soirées où l’on se trouve pataud à danser mais emporté par la joie de vivre. Plus nostalgique « Les filles qui s’appellent Valérie » sont plus une ode à la féminité des femmes quadra.

On retrouve ensuite pêle-mêle des chansons sociétales (le monde est beau, vendredi), des tranches de vie existentielles (Courseulles sur mer, la jardinière de légumes, Nancy, le Testament) jusqu’à la grande déconne plus habituelle du chanteur(la jardinière de légume, J’ai Chaud). Toutes ces chansons ne sont qu’un prétexte à cet humour décalé si caractéristique d’Oldelaf : On a l’impression que ça va être sérieux et ça glisse sans crier gare vers l’absurde.
Quant au style musical (en laissant de côté les quelques exceptions), on est dans de la bonne variétoche au sens non péjoratif du terme. Certains pourraient dire que ça lorgne du côté de Bénabar. Personnellement et certainement à cause de mon âge certain, ça me rappelle plus des mélodies d’un Nicolas Peyrac ou d’un Philippe Châtel (Lili) quand il s’agit d’aborder les balades sentimentales.

Au final, c’est un album qui m’a beaucoup plus, tout en justesse. Comme toujours, les airs vous restent dans la tête et vous accompagnent toute la journée comme un patch de bonne humeur.

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.