paris truqué

Hier, j’ai lu un article vraiment intéressant dans Slate.fr. Un magazine anglais a retrouvé un projet un peu fou de la première guerre mondiale. En 1917, afin de protéger Paris des bombardements, les hautes instances avaient imaginé de construire un paris factice pour tromper de nuit les avions ennemis. A l’époque, les radars et autres techniques de géolocalisation n’existaient pas. On avait juste la vue, une boussole et le pifomètre.

Ce Paris bis avait été implanté au Nord-ouest car la Seine effectuait la aussi un coude comparable à celui de la capitale.

emplacement du faux paris

Le projet final comprenait de fausses rues, de fausses gares,des fausses unis et des éclairages nombreux simulant l’activité humaine. L’idée s’était perdue en cours de route même si quelques baraquements avaient été dressés.

Par la suite, cette idée a été pas mal utilisée : je crois me rappeler que masquer le réarmement de l’Allemagne, le régime nazi utilisait des fausses vaches pour cacher des aérodromes militaires. pendant la guerre contre Rommel en Libye, les anglais avaient utilisé les services d’un illusionniste qui avaient conçu des chars factices et plus incroyable une fausse armée complète pour masquer la réelle position des troupes britanniques.

Ce concept de fausse ville a connu sa consécration Aux Etats-Unis avec la construction d’une ville complète dans le Nevada pour tester les effets d’une bombe atomique sur un lieu d’habitation. Personnellement, ça me fait plus penser au gamin qui teste les effets de son pétard mammouth : ca sert à rien mais c’est cool.

Vous noterez combien les gens se protégeaient à l’époque 🙂

J’ai toujours été fan des ville fantômes, certainement depuis l’époque où je lisais Lucky Luke. Je ne pensais pas d’ailleurs qu’il en existait encore. En dehors des quelques villes minières conservées pour le folklore américain et le moins réjouissant Oradour sur Glane, je n’imaginais pas que le monde était en fait rempli de villes fantômes. Le phénomène perdure encore de nos jours avec la lente désindustrialisation des économies ou les accidents écologiques.

La plus extraordinaire des ces villes restent Pripyat en Ukraine qui a eu la mauvaise idée de se trouver à côté de Tchernobyl. Les images sont toujours aussi impressionnantes.


quelques petits liens pour aller plus loin :

– Le faux paris : http://longstreet.typepad.com/thesciencebookstore/2011/09/a-paris-made-to-be-destroyed-sham-paris-191718-1.html

– Quelques villes fantômes : http://www.linternaute.com/actualite/magazine/dossier/l-incroyable-histoire-des-villes-abandonnees/l-incroyable-histoire-des-villes-abandonnees.shtml

– Quelques photos de tchernobyl de plus : http://chernobyl1986.tombossi.com/index.html

– Un exemple de ville américaine en déclin, Gary (patrie de Mickael jackson) : http://www.forbidden-places.net/exploration-urbaine-la-ville-fantome-de-gary-indiana#.TrPsDHJUlBJ

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.