Archives par mot-clé : Liens

c'est les vacances ou presque, ou plus, ou presque plus

hello,

Profitant d’une semaine d’entrainement à la glande avant mon grand chelem d’août, j’ai décidé de coucher un petit post qui consistera à mettre en ligne une vidéo rigolote que m’a montrée ma femme.

Et en suivant, oui je dis bien en suivant, je fais la mise à jour en 2.8 de WordPress.

Et si tout se passe bien, je finirais l’article sur le bouquin de Michel Onfray.

Je me sens tellement heureux de ne pas être dans la modernité.

définition de modernité selon Frédéric Lefêbvre : Aller de l’avant en en allant en arrière. Construisons l’avenir en nous rappropriant le 19ème siècle.

Share Button

Céreale killer ou une attente hative d'en finir


La semaine dernière , visite mensuelle chez le docteur pour le bambin : nous sommes conviés comme d’habitude à prendre place dans la salle d’attente.

mais cette fois-ci, le purgatoire dura pratiquement une heure.  C’est bien la peine de rendre rendez-vous. Cette prolongation, nous la devons à nos amis les retraités, qui, les fêtes de fin d’année approchant, s’empresse de faire la révision des 100000, pour éviter les embûches de la bûche.

En attendant,  pour passer le temps, le choix est plus que limité :

  1. – faire 67 parties de solitaire sur son téléphone.
  2. – observer les autres personnes dans la salle d’attente avec le risque de croiser le regard d’un individu souffrant d’un déficit de communication qui vous parlera de la pluie, de ses selles ou de son caniche qui a des croutes sous les yeux.
  3. – Plonger sa main dans la pile de vieilles revues qui trône au milieu de la pièce, ce qui fut mon choix final.

Étonnant combien le choix de revues a pu se diversifier au fil des années. Il y a encore 10 ans, on avait le choix entre le Figaro Madame, Elle, et des notices indicatives sur les MST avec photo suggestives de cas d’Herpès. Plus quelques revues enfantines cathos, reliquat de catéchismes : Triolo, Strapontin…

Maintenant que des sales individus de gauche soignent aussi des gens, on trouve avec quelques plaisirs des Marianne, Nouvel Observateur ou le Courrier International.

Ca tombe bien, c’est sur cette dernière revue que mon choix s’est porté. Comble du bonheur, ce numéro n’était pas antédiluvien, genre du mois de septembre puisqu’on y causait de la très probable victoire d’Obama.

Mais venons enfin à l’objet de cet article : les crop-circles ou agroglyphe en frenchie (deux nouveaux mots pour le prix d’un), ces espèces de figures géométriques tracées dans les champs de blé.

un exemple pour appuyer le propos :

C’est vrai qu’en général ces figures sont jolies et on ne peut qu’être admiratif sur le travail accompli pour arriver à ce résultat depuis le plancher des vaches. Vous comprendrez que je ne suis pas partisan de la théorie de l’origine extra-terrestre de ces figures. Faut être Raël pour croire que des petits hommes verts dessinent ça pour savoir ce qu’il doit acheter au shoppy avant de rentrer du travail.

Pour preuve, on sait que les les aliens n’ont pas gros seins : pourquoi faire ça alors??

Mais revenons au propos principal de l’article, propos principal de mon article à moi (vous suivez?) : l’explication d’une figure géométrique tracée en juin dont le dessin, bien que finement réalisé, semblait n’avoir ni queue ni tête.

cela n’indique absolument pas où se trouvent les passages intéressants du dernier album de Bénabar. Il s’agit d’une représentation de Pi par découpage de cercle. Dit comme ça, c’est pas évident. Le schéma qui suit permet de mieux comprendre.

Balèze hein????? La somme de travail que représente cet artefact !!!!

Conclusion : y en a qui ont vraiment rien d’autre à faire !!!!

Mais j’y pense : à tous les coups, l’autre con de taupes qui passe son temps à défoncer le jardin, se pourrait-il…. Je vous laisse, je vais vérifier de puis la fenêtre de l’étage.

La semaine prochaine : comment le visage de Jésus est apparu sur une croute de fromage lors d’une fondue en 1967 dans le petit village de Saint sicetz-Catuitte.

Toutes ces jolies photos viennent du site de Lucy Pringle, qui recense l’ensemble des cercles depuis leur existence. Ce sont toujours des photos aériennes d’excellent qualité. Certaines réalisations sont vraiment magnifiques.

Share Button

petit tour et puis s'en va

je frise les records d’inassiduité ces temps ci. A croire que la vraie vie est plus intéressante..

donc trois petites choses en passant :

La Patate vous conseille : le dernier Bidochon

Au delà du fait que cela me rappelle un certain aspect de mon quotidien (l’assistance informatique), cet album est jubilatoire, documenté et décrit bien ce que peut ressentir le nouvel arrivant sur la planète Ouebe. Un bon cru Bidochon non de non….

La patate a lu :

Le vide qui songe de Peter Hamilton

Je suis plutôt fan du space opéra et surtout celui de cet auteur. On retrouve dans ce livre l’univers décrit dans la précédente quadrilogie « L’étoile de Pandore ». Dans cette nouvelle aventure, l’auteur aborde même les rivages de la fantasy par un procédé narratif simple. L’univers est sous la menace d’un vide destructeur au centre de la galaxie. Personne n’a pu y pénétrer sans périr. Pourtant un monde sans commune mesure semble y être tapi. Un lien existe bien entre ces deux mondes à travers « le rêve » , un lien psychique puissant qui permet de partager la vie d’un homme de ce monde. Comme d’habitude Hamilton tisse autour de ce canevas l’habituelle lutte religieuse, politique et commerciale qu’on rencontre dans chacune de ses œuvres.

C’est le premier tome avec la mise en place des différents destins des personnages principaux. Ça se dévore vite, c’est pas prise de tête. J’aime bien.

L’écorcheur de Neal Asher

On avait pas vu monde plus inhospitalier depuis Dune… Sur ce monde aquatique, chaque bête se fait goinfrer par une bête plus grosse qu’elle. Rien d’étonnant : une chaine alimentaire classique. Sauf que sur ce mon un virus vous rend pratiquement invulnérable et transforme votre corps en machine à tuer si vous ‘y prenez pas gare. C’est sur cette planète que débarque trois personnages au but bien distinct : un ancien policier qui vient rendre une justice vieille de 700 ans (on vit vieux sur cette planète), une femme à la recherche d’un compagnon et de son passé perdu,  un homme assujetti à une espèce pensante inattendu, les frelons.

On ne s’ennuie pas un seul instant dans ce livre mêlant flibusterie, biologie et poursuite endiablée et sanglante. Je le voyais trainer depuis un moment sur les rayons. Je ne regrette pas de l’avoir acheté

La Patate aime beaucoup :

le site de Maître Eolas :

Pour ceux qui s’intéressent aux affaires judiciaires et juridiques et qui cherchent à démêler le vrai du faux en toute objectivité, je ne saurais que vous conseiller ce blog…

Oui, je sais, ça fait quatre petites choses…

Share Button

it's unusual

Hier soir, je papotais msn. Et au fil d’une conversation qui avait démarré en parlant de Michel Onfray sur France Culture et qui a fini sur le Prince de Bel-air. Au delà du caractère invraisemblable d’un tel cheminement, nous nous sommes rappelés de ce qui nous faisait bien marrer dans cette série.

Unanimement, nous avons pensé à la célèbre chorégraphie de Carlton sur la chanson de Tom Jones « it’s unusual »..

Alors vous lecteurs improbables, ancien aficionado de cette série ou de Tom Jones (j’en suis), voici une petite Ouidéo qui ne pourra pas vous laisser de marbre :

et tant qu’on y est parce que ça aussi, c’est bien con 🙂

Share Button

Tout ce qui est petit est moignon….

bzzzzzzzzzHier avec ce beau temps ensoleillé, je me suis dit : « tiens si j’allais m’enterrer dans une galerie commerciale… » Mais comme que quand même bon alors c’est pour dire faut profiter du beau temps, je suis allé à Nature et Découvertes me gargariser de bruits de grenouilles et d’huiles essentielles…. Je fais bien mon malin mais c’est vrai que ces magasins top gadget, c’est la caverne d’ali-baba. En plus t’as le droit de faire mumuse.

Comme souvent,des écrans de télé passent en boucle des dvd pour nous dire combien la terre est belle et qu’il faut la préserver…. Qu’il faut acheter le dvd et rentrer vite chez soi dans son gros 4×4 le mater. Mais au milieu de cet épandage de bons sentiments, je suis tombé sur un dvd rigolo, à l’humour décalé… Il s’agit de la série « Minuscule ».

Réalisée en images de synthèse incrustées en décor réelle, chaque épisode de 5 minutes environ s’articule autour d’histoires d’insectes. Pas de blablas, juste une bande son campagnarde. Chaque petite scènette est un bijou de drôlerie : les insectes ont des mines patibulaires, le rendu sonore de leurs actions est décalé et surtout d’une grande originalité 4 dvd existent. A priori, ça a été diffusé à la téloche mais sur le satellite.. Si vous voulez un avant-goût, une vidéo différente vous est présenté chaque mois sur le site officiel : minuscule.tv

Futurikon, le studio à l’orgine de la série, avait déjà taté le terrain des insectes avec l’excellente série, la mouche, de Trondheim… Le film (et la série) Chasseurs de Dragons est aussi une réalisation de ce studio…

Share Button

Vous avez aimé le jeu, vous aimerez le film…

Aucun rapport avec « terrain miné » 🙂

merci à pcinpact.fr 🙂

Share Button

Et y en a qui se plaigne….

Vous êtes du genre à maudire votre vie à longueur de journée :
Merde, faut que je me lève,
merde plus de café,
merde plus de dentifrice,
merde mon lacet de pompes a claqué
merde un pv sur ma caisse (en plus on m’a piqué mon antenne)
merde des embouteillages
merde j’avais une réunion et j’ai rien fait
merde j’ai une vide merde

Et bien ce site est fait pour vous : viedemerde

Ce qui m’inquiète un peu, c’est que ça fait 15 minutes que ma copine est sur le site….. Je préfère ne pas m’éloigner au cas où…..

Share Button

Les jeunes, ils ont que ça à foutre…..

Share Button

Un deux trois Soleil

Un chtit trux rigolo. 200 personnes complices dans la gare centrale de New-York. A un moment précis, tous se figent durant 5 minutes au milieu des passants circonspects…

Et ils repartent comme si de rien n’était……

Share Button

Ah bin ça

Il n’y a pas si longtemps (je dis ça mais en fait je ne m’en souviens plus. Mais ça fait une bonne expression introductive), je vous avais parlé d’un livre magnifique su’ l’histoire de bordeaux ( )

Et bien j’ai comme l’impression (argentique) que le photographe du dit livre m’a laissé un commentaire. Richard Zéboulon pour ne pas le nommer (encore un formule à la con) a eu droit une petite recherche sur Google. Et bien le personnage semble fort sympathique (hormis le fait qu’il soit passé sur mon site) et ses écrits font preuve d’un certain talent..

Voici deux sites pour le découvrir : un blog qui semble en suspens : http://richardzeboulon.blogspot.com/ 

et le site de son agence de photographe : http://zapafrance.blogspot.com/ 

De toute manière, un homme qui aime Fellini ne pas pas être totalement mauvais 🙂

Share Button

Les vieux de la veille… euh non plutôt d'après-demain

Remerciements à Popa (c’est pas son portrait à gauche 🙂 )

Encore un lien pour déprimer pour les années à venir

le site de la caisse nationale d’assurance vieillesse ..

En vous inscrivant et après l’envoi d’un code confidentiel par courrier, vous pourrez découvrir en détail votre relevé de carrière, à savoir le nombre de trimestres acquis par un dur labeur. C’est sur ce chiffre que sera calculé votre retraite du régime général (donc sans compter les retraites complémentaires)

Et bien j’en suis à 46 trimestres…. Sachant qu’il en faut 160, autant vous dire le sentiment d’allégresse qui s’empare de moi 🙂

Share Button

Un mystère résolu….

On se demandait comment la police comptait les manifestants :


La police
envoyé par Elrodien
Share Button

A quoi jouait-on au moyen-âge????

Et bien, les jeux télés existaient au Moyen-âge.. Mais franchement les candidats n’étaient pas aussi calés que maintenant.. C’est dingue l’obscurantisme des gens de cette époque. Heureusement, Galilée, Copernic et Jean-Pierre Pernaut sont passés par là….

Share Button