Archives par mot-clé : Non classé

Le fruit défendu

Aujourd’hui j’ai acheté un sac de croquettes pour mon chien. Cette action fut, et de loin, la plus excitante de la journée.

Bien que travaillant dans un bureau climatisé, le simple fait de s’aventurer extra-muros vous expose à un sérieux choc thermique. Et encore, je ne me plains pas, je suis au premier étage. Au second, l’eau des fontaines commence à bouillir.  Tout le monde est cloisonné dans son bureau pour bosser (ou faire semblant, genre j’installe firefox 3.5).

Il fait tellement chaud qu’on a constaté une chute de 85% des ballons en mousse envoyées dans la gueule des collègues du bureau. Il fait tellement chaud que quelqu’un s’est fait piquer ses fruits dans le frigo de la boite. Extrait du mail envoyé à tout le monde :

Merci aux personnes bien intentionnés de m’avoir « volé » les fruits qui se trouvaient dans un des frigos.

Dorénavant je mettrais mon nom dessus ou tout simplement je n’utiliserais plus les frigos.

Je trouve cela vraiment lamentable !

J’imagine déjà cette personne étiqueter ses grains de raisins.

Share Button

Ponyo sur la falaise

C’est assez rare pour être souligné, mais le titre de cet article ne contient aucun jeu de mots.C’est pour dire le respect et l’admiration que j’ai pour ce film et son auteur

Ponyo sur la falaise est le dernier long métrage du cinéaste japonais Hayao Miazaki. Il raconte l’histoire d’un petit garçon Sôsuke qui habite avec sa mère dans une maison en haut d’une falaise surplombant la mer. Un jour, l’enfant découvre un poisson rouge à tête humaine qu’il baptise ponyo. Une amitié nait entre ce poisson étrange et le jeune garçon. Mais Ponyo n’est pas un poisson comme les autres. Elle est le rejeton d’un sorcier et de la déesse de la mer. Ce sorcier, humain à l’origine, cultive un ressentiment profond contre les hommes qui ont pollué la mer.

On retrouve dans ce nouveau dessin-animé les grands thèmes majeurs des films précédents : l’enfance, l’écologie, l’amitié.

Mais le thème le plus saillant est l’importance des femmes (je m’en rends compte à postériori). Les personnages principaux sont des femmes (à part Sôsuke) : sa mère, Ponyo, les vieilles de la maison de retraite et la déesse des mers. Les hommes sont absents (le père de Sôsuke est en pleine mer sur un bateau de pêche), soit de simples éxécutants : policiers, pêcheurs.
Cette thématique avait été déjà soulevé dans Princesse Mononoké.

Graphiquement c’est toujours aussi éblouissant. Tout est réalisé à la main, en aquarelle. On ne trouvera aucune scène retravaillée numériquement ou en 3d.  On voit quasiment le travail des coups de pinceaux dans le ciel, la mer ou l’herbe.

J’avoue avoir eu de l’appréhension avant d’aller voir ce film. Chacune de ses œuvres m’a tellement transporté à chaque fois (un bémol : kiki la petite sorcière) que j’avais la trouille d’être cette fois ci déçu.  Et bien ça ne sera pas pour cette fois…

Je vous invite à aller le voir sans modération avec vos enfants.


Share Button

gtalk inside

pas grand chose à dire.

Juste que j’ai rajouté un plugin qui permet de se servir de gtalk directement sur le site

voilou

Share Button

Night marre…

Bonne année…. 🙂

Enfin pas vraiment pour la patate puisque j’ai fait partie des victimes de Klaus.
Bon relativisons tout de suite pour éviter les débuts de syncope, je vais bien, ma petite famille va bien, ma maison, mon chien, mon canari vont bien
Certainement même que cette salope de taupe qui pourrit mon jardin va bien aussi….

Je sors juste de 3 jours de coupures électriques et c’est long très long..
Tout avait commencé bien pourtant. Meteo-France avait bien prévenu, nous nous étions chaudement calfeutrés pour passer une nuit certes venteuse mais à l’abri. En plus, en Gironde c’était Alerte orange alors même pas peur !!!

Ça ne m’a pas empêché de passer une nuit pourrie guettant le moindre bruit suspect de tuiles (toits, murs, pierres, météorites) qui tombent avec en arrière plan le bruit du vent s’infiltrant dans les moindres interstices des murs en moellons qui nous entouraient. Une coupure, deux coupures et finalement vers 4h du matin samedi, la coupure définitive sans appel.

Au matin, petit tour du propriétaire : pas de dégâts à part ma pauvre cabane de jardins qui étaient tellement démontée que j’ai cherché la boite où la ranger. Et surtout, gros coups de veine : aucun arbre arraché dans le jardin grâce à un coup de génie : je ne les avais pas encore plantés !!!

Autour de mon hacienda, le constat était plus funeste surtout côté fils électriques puisque le vent les avait direct reliés à la terre.

Comme des grands,  nous avons déclenché le plan ORSEC familial : plus de jus donc plus de chauffage, plus de plaques électriques, plus de cumulus, la décongélation du frigo qui s’amorce, plus d’internet donc plus de téléphone, plus d’éclairages et pas de chocolat.

Mesure n°1 : se chauffer. Ça tombe bien, j’avais eu la bonne idée il y a 2 semaines de me débarrasser de mes chauffages au pétrole désormais inutiles au vu de ma clim réversible toute neuve. Nous en avions gardé un quand même un en appoint. Manque de pot c’est celui qui a besoin d’être branché sur le secteur pour marcher.
Et voilà Bibi parti acheter en catastrophe un nouveau chauffage à pétrole à un prix prohibitif au Bricoleclerc du coin. Autant dire que je n’étais pas le seul à m’être déplacé et que ça se battait pour le dernier groupe électrogène à coups de pelles en promotion.

Mesure n°2 : manger. Les salades et la charcuterie ne faisant qu’un temps, nous nous sommes servis du chauffage à pétrole pour réchauffer notre pitance et essentiellement pour nous enfiler des litres de thé.
Là encore je suis parti à l’aventure à la recherche d’un éventuel réchaud de camping-gaz à l’Intermarché à ouverture dominicale. J’ai vire rebroussé chemin entre les malades qui faisaient la queue pour de l’essence et les malades qui faisaient la queue pour de l’huile et du sucre. Sans mentir les files d’attente allaient des caisse jusqu’à l’autre côté du supermarché, rayon boucherie…

Mesure n°3 : se divertir. Pas de télé, pas de radios,  pas d’éclairage dans les chiottes pour lire des BD et une DS pour deux.  Le calcul est vite fait : on s’est fait ch…..

Share Button

Gilet pas par 4 chemins

gilet

Il y a des mystères dans l’existence qu’on a beau se creuser la tête et bin on comprend pas : les dessins d’extraterrestres dans les champs, où va mon pognon, John-David….

Il y en a un qui est en passe d’être résolu : l’énigme des gilets jaunes !!!

Allez ne faites pas les ignorants !!!! Toi aussi tu te demandes ce qui pousse certains de nos concitoyens à affubler leur siège de voitures de ce bel ustensile jaune fluo. Comme tout le monde, j’ai bien du m’équiper de ces nouveaux objets sécuritaires. En fait, ayant la frontière espagnole pas loin, c’était fait depuis longtemps.

Plusieurs hypothèses hautement scientifiques ont été établies lors de colloques de machines à café :

– c’est classe 🙂

– La peur du gendarme

– Une nouvelle mode : le Tuning Playmobil.

– Une méconnaissance crasse de la législation véritable. Pourtant, c’est pas les articles à découper qui manque dans MAXI ou Télépoche.

Le plus simple aurait été de demander aux aficionados de la housse stabilotée pour savoir le pourquoi du comment de mais bon sang merde alors. Mais, toi public qui ne me lit pas, tu sais bien que je répugne à me frotter au petit peuple acculturé (voir aviné pour certains). Blague à part, c’est toujours délicat de demander à quelqu’un pourquoi il aime être ridicule.

La réponse à tout ceci m’est venue hier en discutant avec mon sympathique voisin. Celui-ci a une certaine tendance à rentrer en conflit avec la maréchaussée et me racontait une de ces dernières aventures. Comme il est artisan, qu’il rencontre beaucoup de gens, c’est un bon catalyseur du bruit de fond populaire. Je n’ai pas pu m’empêcher de glisser une allusion au gilet.  Et j’ai bien eu confirmation d’une des hypothèses puisqu’il me déclara tout de go que la loi impliquait une visibilité dudit gilet dans l’habitacle.

ahah !!!! songeai-je (pas facile à dire) intérieurement(peut-on faire autrement) : voici donc l’explication !!! Malicieusement, je glissais à mon voisin la véritable nature de la loi (flattant par la même mon incommensurable égo).

Et ne voulant pas lâcher en si bon chemin l’affaire, j’ai voulu tester sur lui l’influence des nombreux Hoax sécuritaires qui envahissent ma boite mail (merci les cons) : l’attestation d’assurance, signer la vignette… Et ça n’a pas loupé !!!

C’est d’autant plus regrettable dans ce dernier cas qu’il s’était pris une amende pour défaut de signature de l’attestation ce qui est illégal…

Alors ami anonyme solipsistique , voici un lien sans faille pour ce genre de doute : la foire aux questions de la gendarmerie (FAQ THE COPS !!!) où on y apprend tout ce qu’il faut connaitre pour ne pas faire des litres d’huile à un contrôle :

http://www.defense.gouv.fr/gendarmerie/faq

et vous aurez des réponses officielles à plein de questions existentielles :

Peut-on débrider un cyclomoteur?

Peut-on modifier le pot d’échappement pour faire davantage de brui?

Doit-on posséder des ampoules de rechange dans le véhicule?

Les parents d’un nouveau conducteur peuvent-ils conduire avec ces disques apposés sur la voiture ?

Doit-on signer la carte d’assurance ou vignette ?

La gendarmerie peut-elle intervenir sur le parking d’un centre commercial ?

Share Button

Gros des pis

Un combat qui m’a touché : la protection des vachettes d’Intervilles….

Mais laissons plutôt celle à l’origine du combat s’exprimer (Vu sur http://www.elixie.org/)

Share Button

Avec un peu de retard…

Quoi de neuf depuis la dernière fois.

Je continue mon aventure placoplâtresque : tout il est bouché et bien plat. On va pouvoir entamer la choucouche.

Côté madame, les conversations se résument à des monologues où il ne faut surtout pas argumenter : « j’en ai marre », « j’en ai marre »…

Côté Actualités , on a un tueur qui tue un enfant de 11 ans de 40 coups de couteaux. Et de l’autre un enfant de 10 ans qui tue des taureaux dans les arènes…. Rien de comparable dans l’atrocité. Chacun appelle son lot de critiques. Mais je ne peux m’empêcher de penser que des comparaisons seront faites sur des forums obscures ou en commentaires d’article. Sur Libération par exemple où chaque article révèle un vivier de trolls maléfiques. Franchement, dès que je commence à les lire, j’ai envie de tarter tout le monde : faux bien pensants, réac de gauche, laxistes outranciers, aigris de tout bord, on sent chaque fois le poids d’un formatage de la pensée où l’esprit critique a été écrasé sous des monceaux d’à priori.  Allez faire un tour et dites moi si j’ai tort.

J’ai tellement peur pour ma part de ne pas connaitre toutes les pièces du puzzle ou de dire des conneries. Ici au moins, quand j’écris des conneries, je suis chez moi :

Share Button

Vacances

Bin dis donc, me voilà en vacances…. Ca serait-il pas une occasion d’étoffer ce blog. Il est vrai que dernièrement ma feignasserie a atteint des sommets… Attention, entendons-nous bien, feignasserie à écrire ici. Car à côté de cela, mes aventures jardino-maisonnesques continuent de plus belle.

C’est pourquoi, il est tend de redresser la barre…  Avec tous les spams de Viagra que je reçois, je viens bien y arriver..

4 semaines de vacances consacrées à la lecture, la télé, le ciné, le bricolage et, euh……. à la paternité 🙂

Juré, craché, je vais rattraper le temps en vous narrant la moindre anecdote intéressante de mes vacances….

Share Button

Lard de la vente

Ce midi, j’ai encore eu une preuve que le monde était guidé par la vénalité.. on se souvient tous des trois petits cochons et comment, à coups d’astuces, ils se sont débarrassés du Loup.

On se souvient tous avec émotion de la fraternité qui existait entre ses trois petits porcins..

Mais voilà tout ça c’est bien fini. La coke, le star-system, le cout de plus en plus exorbitant du botox, autant de raisons qui ont poussé les ainés à se débarrasser du dernier et à revendre son corps pour financer leur train de vie dispendieux…

Regardez moi ces deux petits connards fiers de vendre aux plus offrant les entrailles de cet adorable porcelet… Ca me dégoute tiens… Si ça se trouve, Bambi a revendu le lapin Panpan à un labo pour qu’on teste les shampoings sur ses yeux…

Bon en fait, le Chorizo était pas dégueu. De toute manière, il était con ce cochon : vivre dans une maison en paille, quelle idée…

Share Button

Quand j'avance… Tubercule !!!!

Un petit mot pour vous signifier que mon silence actuel est du à quelques changements dans ma vie :

– J’ai acheté une chtite baraque pour y loger ma petite famille et permettre à mon chien d’aller faire ses besoins sans qu’on le suive au bout d’une laisse.

– C’est tout récent donc déménagement, emménagement, petits travaux.

– Et surtout pas d’Internet 🙂

Une fois digérées ces épreuves, je reviendrais plein de hardiesse 🙂

PS : copinage… Comme ce site m’a laissé un commentaire, je vous invite à y faire un petit tour : http://rumeursdunet.com

A consulter avant de sortir des conneries à vos amis 🙂

Share Button

Qui veux Voeu??

Beau gnagné 2008

à tout le monde !!!!!

Et tout de suite, un mot de notre Président :


Envoyez vos dons, le pauvre

Non lui, l’a pas besoin de dons…..

Mais foutez lui la paix, bordel!!!

On connaissait Franck Provost. Il faudra compter maintenant sur roger pruvost :



La gymnastique, que c’est trop bien :

Ils cherchent un canapé en 2008 :

Share Button

Si j'aurais su…

j’aurais pu offrir ça à ma nièce 🙂

Share Button

29-36-1

3 chiffres :

Nous sommes le 29, j’ai 36 aujourd’hui et cela fait 1 an que je suis avec ma copine.

Journée grise et pluvieuse réchauffée à coups de thé et de petits gâteaux.  Je ne me retourne pas sur cette année passée car j’ai toujours le grand malheur de voir mes souvenirs s’effilocher quand je tente cet exercice. Ce fut une très bonne année en touts cas : Une vie de couple et bientôt de famille, un nouveau boulot plus stable, plus d’exercices physiques.

Plus de sous, plus d’impôts, plus de droite, plus de CO2, plus de Blog….

Bref, j’ai fait deux dessins qui sont à l’endroit habituel (dessin)

Share Button