Young Adult

YOUNG ADULT

Réalisé par Jason Reitman

Avec Charlize Theron, Patton Oswalt, Patrick Wilson…


 

Mavis Gary est resté la reine du Bal dans sa tête depuis le lycée. Originaire d’une petite ville de province,Mercury,  elle a fuit la médiocrité pour la « Capitale » Minéapolis, surnommée la petite pomme (en référence à la grande, New-York).

Malgré cette fuite, elle n’a pas gagné en splendeur : divorcée, alcoolique, dépressive et auteur anonyme de romans à l’eau de rose pour adulescent (Young Adult). Ouvrage après ouvrage, elle revit sa gloire passée quand elle était l’objet de tous les regards.

Concrètement, elle s’emmerde grave, passant ses journées en jogging hello Kitty, à regarder des soap à la télé, à tenter de pondre le futur livre et à s’occuper vaguement de son toutou. Sa vie sociale est assez limitée entre coup d’un soir et brunch avec des relations.

Au milieu de cet ennui quotidien, un faire-part de naissance s’immisce : elle apprend que son ex grand amour de jeunesse marié est devenu papa. Ni une ni deux, Mavis reprend le chemin de la campagne pour le reconquérir. Tentant de rembobiner le temps comme une vieille cassette, elle reste persuadée que les années qui se sont écoulées qui se sont écoulées n’ont rien changé aux sentiments qu’ils éprouvent

Inévitablement, elle se heurte au mur de la réalité (un mari aimant et pouponnant) mais continuera avec un aveuglement constant à s’y cogner la tête. Aigrie, hautaine et immature, elle use de tous les moyens pour parvenir à ses fins. Parallèlement, elle trouvera dans un autre ancien du lycée, Matt, souffre douleur typisue, un compagnon d’infortune et de beuverie.

Ce film joue habilement des aspects les plus mesquins des rapports humains : méchanceté, veulerie, supériorité.

Personne ne semble grandi de ce film volontairement ou involontairement. Les habitants de Mercury sont habituellement décrits comme des gens simples dans les deux sens du terme. Sous un bonheur apparent, ils sont souvent amers et jaloux de ce qui ont fui leur quotidien sans surprise.

Mavis est égoiste, méchante et sans émotion autre que celles que lui renvoie son passé et ses livres à l’eau de rose. Si elle passe du temps avec Matt l’infirme c’est plus souvent pour se faire plaindre et picoler.

Si à un moment, elle semble s’ouvrir à sa triste conviction, très vite le naturel revient au galop. Sa vie ratée vaut mieux que la vie « ratée » des autres.

Un très bon film même si tout le monde n’y trouvera pas son compte. On accroche ou pas au style et à l’atmosphère.

Charlize Theron est vraiment excellente par ses exercices constants de transformation entre ado attardée dépressive et femme fatale.

Note : 8/10

 

 

Share Button

Une réflexion sur « Young Adult »

  1. je déterre l’article vu que j’ai vu ça hier soir

    pas mal en effet, moi la ville s’appelle Mercury, sans doute une version canadienne d’adoption post Vietnam

    mais « In The Air » était meilleur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.