lanfeust Odyssey 3 : Le banni d’Eckmül

LanFeust Odyssey 3 : Le banni d’Eckmül

ARLESTON – TARQUIN

Soleil Production.

 


 

L’ennui des séries à rallonge, c’est que quand un nouvel album sort, on a complètement oublié l’histoire et il faut se retaper l’ensemble avant de lire le dernier.

A part que pour cet album, c’était pas la peine puisque c’est le début d’une nouvelle aventure. Pourtant j’ai eu cette impression en commençant à lire l’histoire. Il faut dire que Lanfeust commence à avoir pas mal d’albums au compteur :

– La série de départ en 8 albums.

– LanFeust des étoiles en 8 albums aussi

– LanFeust Odyssey : 3 albums au compteur.

Autant j’éprouve une grande lassitude pour les séries dérivées (Gnomes, Trolls, Légendes,etc), autant la série des LanFeust conserve son côté joyeux bordel qui continue à m’enchanter. Bien entendu, comme souligné précédemment, on s’y perd un peu. mais cela donne une bonne occasion de se retartiner la série avec un grand plaisir.

Avec LanFeust Odyssey, les auteurs ont allégé le cycle en chapitre de deux albums pour alléger la narration. Avec cet album, une nouvelle histoire débute.

 

Revenu sur terre suite à son escapade dans l’espace, Lanfeust n’a vieilli que de deux ans alors que son monde en a pris 20 dans la vue.  Un peu déboussolé, notre héros essaie de se réinsérer dans un monde où tous ses amis ont vieilli sans lui. Obligé de réintégrer l’école d’Eckmül, Il reprend son cursus d’élève indiscipliné. Au cours d’une joute, Lanfeust, possédé par une force inconnue,  assassine sauvagement son mentor Nicolède. Incarcéré puis libéré par son Troll de compagnon, ils partent à la recherche du seul témoin pouvant l’innocenter.

Ca n’arrête pas de bouger, de se battre dans un capharnaüm total. Même si le trait de Tarquin reste rugueux visuellement, le découpage et le scénario font que l’histoire glisse toute seule. N’oublions pas les jeux de mots affreux qui jonchent l’album.

Lanfeust reste un vrai plaisir à lire à chaque fois que sort un nouvel album. C’est certes très potache mais les histoires ont assez de consistance pour nous offrir ce qui caractérise une bonne BD : originalité, suspense et de bons moments sur le canapé

Bonne pioche pour débuter la semaine : 8/10

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.