It’s been a long, long, long time

It’s been a long, long, long time…

Bon j’ai un peu de temps et surtout un cerveau à la con à occuper

Vous n’êtes pas sans savoir que j’ai beaucoup de BDS. Et qu’au final s’amuser à les relire toutes me prendrait un temps.

Imaginons que je lise 3 bds par jour, il me faudrait 2 ans pour tout relire. Sachant que pendant ce laps de temps mon stock va continuer à augmenter, c’est pas gagné.

Mais je me suis dit, pour les deux qui suivent, il serait intéressant que je revienne sur certaines séries pas tant sur l’aspect critique de celle-ci (mais un peu quand même) que sur l’affectif et l’émotion qui s’y rattachent : comment le les ai découvertes, ce que j’en ai pensé la première fois, les autres fois.

L’exercice ne demande même pas que je les relise puisqu’il s’agit juste de jouer la carte de la nostalgie et du souvenir. Quitte à être complètement à côté de la plaque de la vraie histoire.

Alors attention, il risque d’avoir du vieux crouton inconnu et des anecdotes d’un autre siècle. Mais déjà, je ne vous ai rien demandé hein… Et de plus, je pense que nous sommes tous pareils et que ça pourrait permettre à certains de se remémorer des souvenirs à quelque chose.

Et aussi pour noter tout ça avant que je ne sois gâteux

Ne me remerciez pas, c’est cadeau

Je vais commencer par deux séries du même auteur   Mathaï-Dor et Haxtur du dessinateur espagnol Victor de la Fuente.

 

Ah javais prévenu sur les trucs inconnus!!! Commencez pas à râler…

Y a que moi qui peut râler sur ce site.

PS : le titre est directement inspiré d’une très belle chanson des Beatles

 

3 réflexions sur « It’s been a long, long, long time »

  1. Bonsoir Patatozor,
    j’arrive sur ton site en surfant ..
    Tu écris qu’il faut pas te remercier … Ben si !!
    Je dis merci
    Il est superbe ton site !!
    Quel coup de bol de tomber ici, youppy !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.