L'annonce faite à Mamies (et papa et maman et…)

Un Noël pas comme les autres cette année. La famille venait à peine d’apprendre que ma soeur était enceinte de nouveau qu’il me fallait à mon tour en passer par là… La réunion familiale autour des cadeaux était l’occasion idéale pour l’annoncer :

– Présence des deux grands mères maternelles qui n’attendaient rien de nouveau de mon côté depuis des années 🙂

– Présence de mes parents qui sont pas loins de mes grands-mères au niveau de l’espoir…

Une fois l’angoisse de la décision prise, on attend le level 2… Comment aborder le sujet au cours de Noël et si possible en faisant originaaaaal!!!!! 2 parents, deux grands mères. Nous voilà partis pour acheter 4 lettres en bois (du genre qu’on colle sur la porte des enfants pour composer leur nom avec des animaux, des légumes, ou des maladies vénériennes). Après deux ou trois magasins, nous trouvons les quatres candidats : le B, le E, le B, le E (le R et le K ne sont plus en stock).. Et voici quatre petits paquets prêts à être livrés

Le jour J : on arrive en retard, ça tombe bien. Le reste des cadeaux a été déballé, ce qui rend plus chorégraphié l’ouverture de nos petites bombes à retardement. Je distribue les cartes et j’attends le bouquet final (ma copine a elle déjà explosé en vol de trouille) . Résultat du quarté : mon père se retrouve avec un « B » et ne comprend rien et va le poser sur le buffet. Mes grands mères se retrouvent avec un « B » et un « E » et font « Beuhh, beuhh??? » Ma mère toujours en train de s’extasier sur son cadeau précédent n’a pas ouvert le dernier indice. Tout cela commence à partir en flamby. Je réagis avec mon calme habituel, demandant expressément à ma mère d’ouvrir le paquet(« mais maman,raaaaaaaaaaaaaaahhhhhh, ouvre mon paquet!!! »), récupérant la lettre échouée de mon père pour que les 4 lettes soient presque alignées sur la table.

Petit flottement, rouages qui s’activent : « mais que??… Non??… c’est pas??… Si? roooh » Et là enfin le bouquet final, larmes de joie, pétage de plomb général : ma copine qui essaie de se planquer définitivement dans la fente d’une poutre, guérison miraculeuse d’une grand-mère (« je n’y croyais plus, je m’étais faite à l’idée de partir sans voir ça »).

Bref un très beau Noël pour tout le monde… Au moins ça a fait de la conversation pendant le repas… On n’a pas parlé de Carla Bruni…

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.