Point final

Je sais, même pas cap de tenir une promesse : que dalle d’articles !!!

Faut croire que la paternité occupe ainsi que le bricolage

Alors juste deux petites réflexions en passant pour faire comme si ils se passaient des choses :

– Dans le canard enchaîné de cette semaine, j’ai appris la connaissance d’un argot bien particulier : le largonji ou louchébem… Cet argot de petit voyou parisien du 19ème n’est qu’une manière bien particulière de détourner les mots courants pour rendre les conversations inintelligibles pour celui qui ne possède pas la clé. Le mode d’emploi est très simple : »remplacer la consonne initiale des mots par un « L », la rejeter en fin de mot et la compléter par un suffixe ». Ainsi « jargon » devient « largonji » et « boucher » devient « louchébem ». Ce langage a survécu quant ces « mauvais garçons »  embauchés dans les abattoirs ont transmis leur drôle de vocabulaire aux apprentis bouchers.

La surprise la plus belle vient toujours quand on se rend compte qu’on utilise sans le savoir des mots issus de cette culture : par exemple  » en loucedé » et « loufoque », équivalent largonjique de « en douce » et « fou »

– ce matin, je suis allé faire mon éco-citoyen en déposant dans les containers prévus à cet effet mes nombreuses bouteilles de bière, résultat d’une désaltération bien méritée après un travail acharné. Je suis toujours effaré de constater le merdier qui traine autour des dits réceptacles : carton remplis de bouteilles, tas de vêtements, appareils ménagers divers (avec mon tas de vêtements de ce matin, il y avait par exemple un fer à repasser : rigolo non…). Je me demande chaque fois qui sont les individus coupables de ce genre de méfaits. Est ce les mêmes qui auparavant pratiquaient la décharge sauvage en pleine nature qui se donnent maintenant bonne conscience en déposant leurs immondices sur un lieu quand même pas vraiment prévus à cet effet… Sont ils si cons au point d’emmener leurs verres jusque ici et ne pas pousser le geste citoyen jusqu’à mettre leurs bouteilles à travers le troutrou du container…

Mais non suis-je bête, ils n’ont pas le temps, c’est l’heure de Secret story à la télé…

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.