Faut pas pousser mémé

Ah les matins douloureux où l’envie de bosser est nettement moins forte que l’envie de pisser.

L’imaginaire télévisuel et cinématographique nous narre souvent les mille et une combines pour esquiver le devoir professionnel au profit d’un farniente à peine culpabilisé.

– J’ai une enfant qui est malade.

– J’ai une gastro.

– L’arrière cousin du côté de ma femme est mort.

– Eric Charden est mort

– Le petit chat est mort

– Ma motivation est morte.

C’est à partir de ce constat où l’on en vient souvent à enterrer plusieurs fois des membres de sa famille (je ne parle pas des culs de jattes) que cette publicité a été faite : souvenez vous de la cité de la peur : « oui mais elle a beaucoup souffert….« 

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.