de l’autre côté du miroir

 

Quelques explications s’imposent :

– C’est au départ un agacement du marketing produit : Mettre « on l’adore » sur un produit qu’on fabrique est un non sens absolu. Au delà de l’exubérance du vocabulaire, comment imaginer qu’une société qui sort un produit serait tenté de dire autre chose que du bien de son produit. Voilà un argumentaire kikoo lol où le syndrome facebook est passé par là (« je fameux J’AIME’). Ca me ressemble aussi fortement à un ressort psychologique reliant l’argumentaire à un pseudo test de magazine féminin ou consommateur : « On a adoré/on a détesté »

Comme on dit l’air du temps est passé par là

– Pour le côté Geek, c’est juste que le côté faux test du produit m’a fait penser au tests de matos informatique, d’où l’intrusion du port USB.

Voilà. Une idée du matin est comme l’idée du soir. Trop spontanée pour être compréhensible

 

 

 

 

 

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.