Scott Westerfeld : le secret de l'Empire

CE bouquin fait suite aux Légions immortelles. C’est du Space Opéra pur jus fortement axé sur le combat spatial, à coups de leurres, de tactiques, de gestion de la dimension spatiale,etc. Autant dire que c’est un peu chiant !!!

Dans le futur, l’humanité est gouverné par un Empereur qui a vaincu la mort. Partageant le secret de l’immortalité avec une élite, il partage la gouvernance de l’empire humain avec un Sénat où plusieurs courants s’entredéchirent : mortalistes, déchets de l’humanité (mais détenteur de la diversité génétique). Mais personne ne remet en cause le pouvoir de l’empereur espérant l’accès à l’immortalité.

Quand une autre fraction de l’humanité, les Rix, créatrices d’intelligence artificielle, techno pur jus, conquièrent une planète pour la féconder d’une de ces IA. Par un hasard fortuit, cette IA va se trouver détentrice du secret de l’immortalité. Va s’engager un ultime combat entre Laurent Zaï, héros de l’empire (mais aussi condamné pour avoir défié les règles séculaires de l’Empire) et un vaisseau Rix surarmé chargé de récupérer les précieuses infos.

On finit noyé sous les détails, les explications, les règles physiques. Et c’est bien dommage, car sous ce fatras, on est quelque peu tenu en haleine par les retournements de situation de la bataille. Certains personnages sont attachants, l’histoire d’amour entre Laurent Zaï et la sénatrice est un peu pénible avec des flashbacks pompeux.

Bilan, j’a bouclé la lecture du second tome en une journée pour m’en débarasser.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.